lundi 8 août 2016

En hommage aux aviateurs anglais
morts à Jonzac le 6 août 1944
• Une souscription pour aider
le Mosquito à voler de nouveau

Le 6 août 1944, durant la Seconde Guerre Mondiale, Robert Fletcher et Donald John Mac Rae, partis d’un aérodrome de Cornouailles, avaient pour mission de bombarder les forces ennemies en ciblant les voies ferrées françaises et plus précisément les convois y circulant. A bord de leur Mosquito, ils ignoraient que cette mission serait la dernière. Après avoir percuté la tête d’un ormeau près de la gare de Jonzac, leur avion tomba dans un fracas épouvantable, les tuant sur le coup. 
Un monument a été érigé en souvenir de ces jeunes héros qui sont honorés chaque année par les autorités militaires et civiles. Aux côtés des anciens combattants, une importante délégation de la Royal Air Forces Association participe à la cérémonie. Samedi dernier, la ville de Jonzac a honoré le sacrifice et le courage des deux soldats.


Dépôt de gerbes par Mme Walterski, sous-préfète et C. Cabri

• Discours prononcé par M. Lafarge, organisateur de cette émouvante rencontre

« Je suis très honoré, à titre personnel et en tant que conseiller Défense d'être présent avec vous devant ce monument élevé à la gloire de la Royal Air Force et à l'équipage du Mosquito HR 243 qui perdit la vie le 6 août 1944. C'est une dette morale que nous leur devons et rien en ce jour ne serait être plus important que d'être ici pour leur rendre hommage et porter haut les valeurs du sacrifice dans ce long combat livré contre les forces hitlérienne. Chaque 6 août, nous leur rendrons un hommage indéfectible et saluerons leur engagement.
Nous ne pouvons pas aussi ne pas penser à cette période trouble que nous vivons où une autre dictature tout aussi sanguinaire cherche à abattre notre démocratie et notre état de droit et de tolérance. Tous les pays occidentaux sont victimes de ce mal et ironie des temps, ce ne sont plus les militaires qui grossissent le nombre des victimes mais les civils, hommes, femmes et enfants, sans distinction de race, d'âge ou d'origine. Plus que jamais, nous devons leur rendre hommage et soutenir ceux qui luttent et qui tombent pour abattre cette nouvelle dictature.
Donald John Mac Rae et Clement Fletcher, pilote et navigateur étaient de cette race d'hommes qui ne renoncent pas. Il savaient que leur engagement les exposeraient à la violence du combat, à l'angoisse et au tourment . La peur serait leur compagne, la douleur peut-être et le retour incertain.


Je rappellerai leur mission de ce 6 août 1944 : A 15 h 33, deux avions Mosquitos de la 151 éme escadre, indicatifs Sneezy 36 et Sneezy 44 , décollent de la base aérienne de Predannack, en Cornouailles avec pour mission le destruction des transports terrestres et ferroviaires sur les voies Dax, Tarbes, Agen, Libourne et Saintes. Ce vol les amènerait à 900 kms de leur base pour attaquer les renforts allemands en route vers le front de Normandie. Le Mosquito Snneezy 36, son pilote le Flight Sergeant Clément Fletcher et son navigateur, le warrant officer Mac Rae arrivant de Montendre, s'écrasèrent devant la gare vers 18 h après avoir détruit au canon et à la mitrailleuse un train de munitions allemand stationné sur la voie de réserve, entre le silo à grain et la gare.
Selon des témoins oculaires, l'avion volait à une altitude très basse, les cocardes britanniques aperçues par les jeunes gens du terrain de tennis soulevèrent un enthousiasme immédiat (selon les déclarations de Mme Sicart). Après avoir effectué un passage de repérage, l'avion revint s'aligner sur l'axe de la voie ferrée et lors de l'attaque une partie de l'appareil heurta la cime d'un ormeau qui dépassait le pont de chemin de fer. L'avion vint percuter un transformateur électrique et s'embrasa immédiatement.
Des jeunes Jonzaçais accoururent pour aider les aviateurs, mais les nombreux fils électriques tombés au sol et les flammes empêchèrent tout secours. Les soldats allemands arrivés rapidement s’opposèrent à toute approche. Il n'y eu à déplorer aucune victime parmi la population sauf des dégâts matériels sur quelques maisons dus aux explosions de munitions. Le restaurant le Terminus eu ses portes et fenêtres soufflées et cessa ses activités durant plusieurs semaines.

Hommage aux deux aviateurs
Clément Fletcher et Donald John Mac Rae reposent côte à côte au cimetière de Jonzac dans le carré réservé au Commonwealth War Graves. Ces tombes, nombreuses dans notre pays, sont signalée par des lettres blanches sur font vert apposées sur les murs des cimetières des communes.
N'oublions pas que leur sacrifice n' a pas été vain et que nous leur devons, à eux comme à tant d'autres, de vivre aujourd'hui dans un pays libre. La mémoire collective transmettra aux générations futures ce triste épisode contre l'oubli. Cet acte, qui appartient à l'histoire, doit servir aussi la réflexion des jeunes générations sur les valeurs humaines que sont le courage, l'effort et la volonté »

• Au nom de  la Royal Air Forces association, Tania Gold a traduit cette allocution en anglais

Recueillement et émotion en ce 6 août...

• Deux joueurs de cornemuses, appartenant à l'association bordelaise Pipe Band, ont honoré les aviateurs britanniques


• Une souscription pour aider le Mosquito
à voler à nouveau

Le Mosquito dans le ciel de Jonzac (© Nicole Bertin)
Un Mosquito a survolé la cérémonie en 2014 et 2015. L'an dernier, catastrophe, lors du retour et son atterrissage à Fontenay Le Comte, c'est l'accident. L'avion a été partiellement détruit.
L'équipe de passionnés à l'origine de la construction de cet appareil s'est mobilisée avec la ferme intention de le remettre en état de vol. Aujourd'hui, 60% du travail de reconstruction est fait et trois ans au minimum seront nécessaire pour le refaire voler. L'équipage a besoin d'un financement estimé à 160.000 €. Afin de réunir la somme, une souscription, ouverte à tous, a été lancée sur internet par le biais du site de l'association. Mosquito fontenay le comte permet l'accès à ce site.
Tous renseignements peuvent être donnés auprés des responsables et de B. Lafarge (mail : belafarge@wanadoo.fr).

1 commentaire:

Thierry Huc a dit…

MERCI MADAME
THIERRY HUC
MECANICIEN STRUCTURE AVION SUR MOSQUITO