mardi 25 juillet 2017

Revitalisation : subventions d'un montant de 1,096 M€ accordées à 68 communes par le Conseil Départemental

La Commission permanente du Conseil départemental s’est réunie vendredi 21 juillet à la Maison de la Charente-Maritime de Saintes sous la présidence de Dominique Bussereau. Elle a notamment adopté plusieurs conventions qui concernent : 


1) L‘installation du système "Respi-Ré Info Trafic" sur les candélabres d’éclairage public à Rivedoux-Plage, Sainte-Marie-de-Ré et La Flotte, avec l’accord de ces 3 Communes et du Syndicat départemental d’électrification et d’équipement rural. Respi-Ré Info Trafic est un dispositif permettant aux usagers d’être informés et de suivre le trafic routier aux abords du pont de Ré.
 

2) L’électrification de l’axe ferroviaire Angoulême-Saintes-Saujon-Royan. La Commission permanente a approuvé les termes de la convention proposée par SNCF Réseau relative au financement des études d’anticipation de la phase "projet". La contribution du Département s’élève à 342 330€, soit 12,5% du coût prévisionnel de ces études.

3) La mise en œuvre et le suivi d’aménagements routiers en faveur du vison d’Europe.
Afin de compenser l’impact du tracé de la LGV Sud-Europe/Atlantique sur les espèces protégées, les sociétés LISEA et DPR COSEA ont proposé de réaliser l’aménagement de 34 ouvrages d’art départementaux situés en Charente- Maritime, notamment dans le bassin de la Charente. Le montant de ces travaux s’élève à 1,280 M€.

4) Le projet de dévasement de la Charente dans le secteur de Saint-Savinien.
Le Département confie à la Chambre d’Agriculture, pour un montant de 173 604 €, la poursuite des études agronomiques et l’accompagnement auprès de la profession agricole.

■ ESPACES NATURELS SENSIBLES –
Un contrat d’objectifs est passé entre le Département et l’institut Biosphère Environnement. Une aide de 20 600€ est destinée à la mise en œuvre de la politique départementale des Espaces naturels sensibles.


■ BASSIN DE LA SÈVRE NIORTAISE –
Le Département accorde plusieurs subventions à l’Institution interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise pour la réalisation de divers travaux hydrauliques

■ PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D’ÉQUIPEMENT RURAL –
Le Département finance des études et travaux hydrauliques pour un total de subventions s’élevant à 533 728€, dont 160 000€ dans le secteur de Geay (canal d’amenée) et 320 000€ dans le secteur de Breuil-Magné (canal de Laroque).

■ CONSTRUCTION D’UNE DRAGUE ASPIRATRICE STATIONNAIRE –
Le lancement du dossier de consultation des entreprises a été approuvé. Cette drague va répondre notamment aux contraintes du port de Royan et sera également destinée à divers ports départementaux de l’estuaire de la Gironde et des pertuis rochelais. Le coût est estimé à 1,85 M€.

■ SOUTIEN AUX CIRCUITS COURTS –
Une subvention est attribuée à l’association Initiative Catering pour un projet de conserverie ambulante permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire.

■ SOUTIENS À L’APICULTURE –
Des subventions sont attribuées à la Fédération sanitaire apicole de la Charente-Maritime, au Groupement de défense sanitaire apicole de la Charente-Maritime et au Syndicat apicole départemental.

■ SÉCURITÉ ROUTIÈRE –
Dans le cadre du Plan départemental d’actions pour la sécurité routière, le Département finance des actions de sensibilisation organisées d’une part par la Base Aérienne 721, d’autre part par la Fédération départementale des foyers ruraux.

■ AIDES AU LOGEMENT SOCIAL –
Le Département finance des programmes de construction de logements à Clavette (4 logements), Marsilly (4), La Jarrie (4), Aytré (2), Lagord (12), Esnandes (7) et La Rochelle (20). Le total des subventions s’élève à 304 000€.

■ JEUNESSE ET PARENTALITÉ –
Des subventions sont votées en faveur de plusieurs Centres sociaux, socio-culturels, Maisons de quartier... de l’agglomération rochelaise, de Marans, Rochefort, Saintes et Tonnay-Charente pour la mise en place d’actions spécifiques de soutien et d’animation autour des axes de la parentalité et de la jeunesse.

■ LUTTE CONTRE LA TUBERCULOSE –
Le Centre de lutte anti-tuberculeux du Département passe une convention de partenariat avec les services concernés du Groupe hospitalier de La Rochelle – Ré –Aunis pour améliorer la prise en charge des personnes accueillies au sein de ces services.

UNIVERSITE DE LA ROCHELLE –
Le Département soutient 3 colloques organisés par le Conseil scientifique de l’Université de La Rochelle.

■ GRAND PAVOIS 2017 –
Le Département est partenaire du Grand Pavois de La Rochelle, qui contribue au rayonnement de la Charente-Maritime et qui génère de nombreuses retombées aux plans économique et touristique. L’édition 2017 (la 45°) se tiendra du 27 septembre au 2 octobre. Une subvention d’un montant de 100 000€ est accordée à l’association Grand Pavois Organisation.

■ FESTIVAL DES FESTIVALS –
Dans le cadre des manifestations animant « L’année du 17 » , le Département organise le Festival des festivals, les 25 et 26 août, dans les jardins du château de Surgères. Des conventions de partenariat sont signées avec les 6 associations organisatrices de festivals qui participent à cette opération.

■ Aides aux collectivités

D'importants travaux de voirie ont été réalisés à Fontaines d'Ozillac
■ REVITALISATION – Dans le cadre de l’enveloppe budgétaire de 4 M€ votée au budget 2017, 87 subventions d’un montant total de 1,096 M€ ont été accordées à 68 communes :Aigrefeuille d’Aunis, Anais, Archiac, Arthenac, Avy, Balanzac, La Barde, Barzan, Berneuil, Beurlay, Biron, Bouhet, Breuillet, Breuil-Magné, Brizambourg, Chadenac, Charron, Chepniers, Ciré d’Aunis, Clion-sur-Seugne, La Clisse, Coivert, Consac, Corme-Royal, Cravans, les Eglises d’Argenteuil, Epargnes, Fontaines d’Ozillac, Gémozac, La Genétouze, Givrezac, Guitinières, Jarnac-Champagne, La Jarne, Loulay, Montendre, Mornac- sur-Seudre, Mosnac, Pons, Port d’Envaux, Saint-Aigulin, Saint-Ciers-du-Taillon, Saint-Clément-des-Baleines, Saint-Denis d’Oléron, Saint-Dizant-du-Gua, Saint-Froult, Saint-Genis-de-Saintonge, Saint-Georges-Antignac, Saint-Léger, Saint-Martin-de-Juillers, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Pardoult, Saint-Sornin, Saint-Sulpice-de- Royan, Saint-Thomas-de-Conac, Sainte-Marie-de-Ré, Saleignes, Salignac-sur-Charente, Soubise, Soulignonnes, Thors, Trizay, Vandré, Vénérand, Villars-en-Pons, La Villedieu, Villexavier.

■ AIDE AU LOGEMENT EN MILIEU RURAL –
Des subventions sont accordées aux Communes d’Angliers, Breuil-Magné, Landes, Saint-Martin d’Ary et Tanzac. Le montant de ces subventions s’élève à 50 893€.

■ AIDE AUX ÉCOLES –
Divers travaux de construction, d’extension ou d’aménagement de locaux scolaires sont financés au profit des Communes d’Angliers, Arvert, Beauvais-sur-Matha, Breuillet, Charron, Chepniers, Clion-sur-Seugne, Corme-Ecluse, Dolus d’Oléron, La Flotte, Fouras, Grézac, La Grève-sur-Mignon, l’île d’Aix, La Laigne, Mirambeau, Montendre, Moragne, Mosnac, Nieul-le-Virouil, Plassay, Saint-André-de-Lidon, Saint- Germain-de-Lusignan, Saint-Germain-de-Marencennes, Saint-Mard, Saint-Ouen d’Aunis, Saint-Rogatien, Saint-Sulpice de Royan, Saint-Vivien, Sainte-Marie-de-Ré, Tesson, Vandré et Vibrac, ainsi qu’aux SIVOS de Benon/Ferrières, Saint-Cyr-du-Doret/La Ronde, Le Thou/Landrais et la Communauté de Communes des Vals de Saintonge (travaux à Loulay). Le montant total des subventions s’élève à 360 708€.

■ ÉQUIPEMENT TOURISTIQUE –
Des subventions, d’un montant total de 68 561€, sont attribuées aux Communes de Breuil-Magné, Fontaines d’Ozillac, Jonzac, Le Château d’Oléron, Léoville, Mirambeau, Saint-Aigulin et Saint-Germain-de-Marencennes.

■ POLITIQUE DE L’ÉNERGIE –
Des subventions sont votées en faveur des Communes de Les Mathes – La Palmyre et de Saint-Jean-de-Liversay pour l’acquisition de véhicules électriques destinés aux services municipaux.

La Flûte Enchantée de Mozart au Château de Panloy

La compagnie du Westminster Opera se produira début août dans le magnifique cadre du château de Panloy à Port d’Envaux, non loin de Saintes.


Les soirées des 2 et 3 août, WOCo présentera la belle et intrigante flûte enchantée de Mozart. L’opéra raconte l'histoire du prince Tamino, chargé par la Reine de la Nuit, et avec l'aide de l'oiseleur Papageno, de sauver sa fille Pamina, retenue prisonnière par Sarastro. Cet opéra est à la fois profond et musicalement somptueux.

Selon la tradition des belles soirées des années précédentes, les spectateurs sont invités à préparer un pique-nique qu’ils pourront partager avec leurs amis avant le spectacle et dans l’atmosphère magique de la soirée musicale.

WOCo. offre la possibilité à des artistes en résidence, jeunes musiciens et jeunes chanteurs, de profiter de cette occasion unique de produire en fin de stage un opéra en plein air dans le parc enchanteur du Château de Panloy.
Guy Hopkins, fondateur et directeur musical de Westminster Opera déclare : « Nous sommes ravis de travailler en partenariat avec le Château de Panloy afin d’offrir aux jeunes chanteurs et musiciens une expérience exaltante et enrichissante. Notre jeune équipe de professionnels a pour metteur en scène Stephen Taylor, qui collabore avec nous depuis huit ans. Nous sommes impatients d'accueillir les gens à cette soirée ravissante de l'opéra ».
• Des réservations pour les deux soirées peuvent être faites par courriel : chateaudepanloy@gmail.com ou par téléphone : 00 33 (0)5 46 91 73 23. Il sera également possible d’acheter son billet à l’entrée et si vous rendant sur www.panloy.com.

- Prix des billets : Plein tarif : 28.00€ ; Tarif réduit : 22.00€

• Pour plus de renseignements : contact@panloy.com - téléphone : 06 11 56 02 25


WOCo. a été fondée en 2008 par Guy Hopkins.
Il a étudié à Oxford, à la Guildhall School of Music and Drama de Londres et à la Dartington International Summer School sous la direction de Diego Masson. Parmi ses productions récentes : Guys and Dolls de Loesser, West Side Story de Bernstein, et Die Zauberflöte de Mozart. Il a travaillé avec les solistes Rosalind Plowright et Donald Maxwell, et la célèbre pianiste Joanna MacGregor.


Pour la huitième fois, le metteur en scène est Stephen Taylor. Il participe de nouveau au travail de la WOCo., après avoir pris en charge des projets de très haut niveau à travers le monde. Parmi ses productions Idomeneo à l'Opéra de Lyon, The Rape of Lucretia de Britten pour l'Opéra du Rhin, et au Théâtre de l'Athénée à Paris, le Printemps de Franz Lehar à l’Opéra Comique de Paris et au Théâtre de Suresnes, et Der Fliegende Holländer à l’Opéra d’Etat de Prague en 2008. Il signe la mise en scène de Il Trovatore pour le Grand Théâtre de Genève en 2009, et en juin 2010 il dirige la première production en France de Mirandolina de Martinu pour l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, puis Cosi fan Tutte à Panloy. En 2012, juste avant le Barbier de Séville de Westminster Opera, il signe une nouvelle production de La Finta Giardiniera de Mozart, de nouveau pour l'Atelier Lyrique et la MC93 de Bobigny à Paris. Il est par ailleurs responsable pour la reprise de productions de certains de ses prestigieux aînés, un travail qui l'emmène de l’Opéra National de Paris, au festival de Glyndebourne en passant par le San Francisco Opera. Il reprend notamment les productions du Ring sous la direction de Valery Gergiev au Théâtre Mariinsky à Saint Petersbourg, au Théâtre Bolchoï de Moscou, à Séoul et à Tokyo.

Big Blue 3D, l'Odyssée quantique lundi 31 juillet à Jonzac

La tournée à vélo de la Compagnie Artichaut fait halte à Jonzac pour vous présenter son ode à l'eau dans un spectacle décalé, drôle et rafraîchissant.

 
Big Blue 3D est une adaptation très très très libre du Grand Bleu : Roberta Flack, docteur en physique quantique à l'université d'Oxford et Jean-Patrice Fanchon, président de communauté de communes vous convient à l'inauguration du premier centre international aquaquantique de Jonzac. L'occasion de plonger dans ses souvenirs, de se rafraîchir la mémoire et d'apprendre l'art de prendre soin de l'Eau et de l'Autre.
Un spectacle interactif, participatif qui parle d'humour, d'amour, de quête de sens, de spiritualité et bien sûr d'écologie !!

Lundi 31 Juillet - 18 h près du jet d'eau, parc du Val de Seugne (derrière les Antilles de Jonzac), gratuit (vous pouvez apporter votre pique-nique !).
Rens. Office de tourisme 05 46 48 49 29

• L'histoire :


Jean-Patrice Fanchon, président de Communauté de communes, accueille le public à l'inauguration du nouveaucentre international de formation aquaquantique. Il est accompagné de Roberta Flack, professeur ès physique quantique, venue expliciter le fonctionnement de l'équipement et l'assister à la mise en eau.
Une tension nait à la perspective qu'un spectateur sera désigné pour plonger... mais c'est Jean-Patrice qui, poussé par un concours de circonstances défavorables, fera le grand saut.
Le spectacle bascule alors dans une autre dimension –éminemment aqueuse, dans laquelle Jean-Patrice et Roberta dévoilent leurs facettes héroïques.
Le fringuant Delphinus Enzo Molinaris, mi-dauphin  mi-apnéïste et son acolyte Ariel démarrent tambour  battant  une  session  de formation pratique à l’art de prendre soin de l’eau.
Des spectateurs seront invités à rejoindre la Team Delphinus pour une apnée (quantique!) de 1 minute. La performance débute par une séance de relaxation collective au cours de laquelle chacun est appelé à faire émerger un souvenir heureux avec l’eau. C’est la force de cette intention commune qui fait toute l’efficacité de la méthode !

Les deux comédiens auront comme décor principal une piscine gonflable ! Une représentation drôle, touchante qui parle d’eau, de l’autre et de bien-être.

Instants musicaux au Château de Jonzac

C'est tous les jeudis au théâtre du Château. Prendre son billet préalablement en face à l'office de tourisme !
 

• 26 juillet – Trio Flamenco – Harpe, Guitare et Voix

Emmanuel Lahoz est bien connu du public fidèle de Jonzac et bien au-delà puisque ses talents de harpistes le mènent aux 4 coins du monde. Pour ce trio flamenco, Emmanuel est accompagné d'Antoine Guerreo, jeune et talenteux guitariste, et de Maria Luisa Macellaro La Franca. Tous les trois, ils font vibrer le théâtre du château de Jonzac aux rythmes ensoleillés des grands airs d'une musique aux multiples influences méditerranéennes.

• 2 août – Nicolas Moro – chansons françaises humour et poésie

Avec plusieurs centaines de concerts à son actif, Nicolas Moro n'est pas ce que l'on appelle un débutant.
Après avoir été un des membres fondateurs du groupe Opa Tsupa et avoir parcouru les scènes de France pendant plus de quinze ans, le voici avec ses nouvelles chansons qu'il interprète maintenant seul sur scène avec sa guitare.
Textes précis et caustiques, mélodies efficaces et élégantes, Nicolas Moro est un auteur-compositeur soucieux de présenter au public des chansons que l'on retient tout de suite et dont on ne se lasse pas, doublé d'un interprète à la forte personnalité qui sait d'expérience occuper l'espace scénique.
Son premier clip paru en 2016 " Le Montmorillon Swing " fait plus de 20.000 vues en un an.
Un artiste complet qui joue avec les mots, avec humour pour le plus grand plaisir de son public.

Jacky Quesson, maire de Saint-Genis, sauvagement agressé sur la place du Champ de Foire

Lundi soir, alors qu'il se trouvait sur la place du Champ de Foire de Saint-Genis, Jacky Quesson a été victime d'une agression qui l'a conduit aux urgences de Jonzac. 

Jacky Quesson à qui nous souhaitons un prompt rétablissement
Le maire de Saint-Genis, en effet, a pour habitude de passer par ce secteur où se produisent régulièrement des dégradations et il n'est pas rare qu'il mette en garde des jeunes tentés de porter atteinte aux biens publics. Jusque-là, les échanges avec certaines bandes fréquentant le coin n'avaient jamais dépassé le stade de la conversation.
Les choses ont mal tourné hier puisque Jacky Quesson a été jeté à terre, puis rué de coups sur le corps. Sans l'intervention de voisins intrigués par les éclats de voix, le premier magistrat était en bien fâcheuse posture. Blessé, en état de choc, il a été transporté à l'hôpital de Jonzac où il a reçu des soins (plusieurs blessures, côte cassée, main abîmée, arrêt de travail d'un mois).
Jacky Quesson a pu rejoindre son domicile dans la matinée. Dans son entourage, c'est la stupéfaction : « nous sommes dans une petite ville. Comment peut-on en arriver à de telles extrémités ? ». Par ailleurs, Saint-Genis n'est pas connue pour être une commune où règne l'insécurité et son maire est un homme ouvert et compréhensif. C'est donc avec appréhension que les riverains du Champ de Foire ont réalisé que certaines rencontres pouvaient s'avérer dangereuses.
Une enquête de gendarmerie est en cours pour identifier les responsables.

• Réaction du président du Conseil départemental Dominique Bussereau : 

« C'est avec colère et indignation que nous apprenons que notre collègue et ami Jacky Quesson, maire de Saint-Genis-de-Saintonge et ex. conseiller départemental de la Charente-Maritime a été victime, dans sa commune hier soir, d'une agression le laissant blessé et très choqué.
Nous voulons lui faire part de toute notre solidarité dans cette épreuve intolérable, lui adressons nos pensées les plus chaleureuses et lui souhaitons un prompt rétablissement.
Nous espérons que le ou les responsables de cet acte violent et gratuit seront rapidement identifiés et appréhendés afin de répondre de leurs actes devant la justice ».

Jazz à Jonzac : rhythm and blues, boogie-woogie et jazz manouche au programme

Tous les ans, les amateurs de jazz attendent les spectacles proposés par Maïté Auboin Hannoyer et la ville de Jonzac. Au programme : rhythm and blues, boogie-woogie et jazz manouche. Premier concert vendredi 28 juillet à 21 h 15 au cloître des Carmes avec Drew Davies sextet qui jouera Louis Jordan. Réservations à l'office de tourisme 05 46 48 49 29.



Sauvetage du skipper d'un voilier échoué sur le banc de Cordouan


Le 24 juillet à 5 h, le sémaphore de la pointe de Grave intercepte un appel de détresse Mayday sur VHF 16. Il établit un contact difficile sur radio VHF avec le voilier Huggy Bear échoué sur un banc de sable, à une position indéterminée et subissant les assauts des déferlantes de la houle. Il s'agit d'un voilier de 7,60 m. Le skipper est seul à bord.

 Le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d'Etel diffuse immédiatement un message Mayday Relay et engage les moyens suivants pour mener les recherches : l'hélicoptère Dauphin de service public de la Marine nationale basé à La Rochelle et la vedette SNSM Madeleine Dassault, SNS 085 basée au Verdon.
L'hélicoptère débute ses recherches sur zone vers 6 h et repère rapidement le voilier échoué sur le plateau de Cordouan. Il hélitreuille alors le skipper et le dépose au sémaphore de la pointe de Grave. Le skipper est sain et sauf et ne nécessite pas d'assistance médicale. La vedette SNS 085 ne peut pas déséchouer le voilier et reçoit alors liberté de manœuvre pour rentrer au port.

Les passes de Cordouan sont connues pour être redoutables pour qui ne connaît pas le coin...

Royan : Animations Sécurité Routière jeudi 27 juillet





En cette période estivale, les vacanciers sont nombreux à venir profiter du littoral de la Charente-Maritime, entraînant ainsi une augmentation importante de la circulation des véhicules sur les routes.



Dans le cadre des actions contre l'insécurité routière, grande cause départementale 2017 en Charente-Maritime et afin de rappeler aux automobilistes, cyclistes, motocyclistes et piétons, les dangers de la route, une journée de prévention avec de nombreuses animations autour de la sécurité routière, est organisée avec le concours de la ville de Royan 
jeudi 27 juillet de 9 h à 17 h 
Place Charles de Gaulle, à Royan.

Des animations seront proposées par la Police Nationale, la Police Municipale et la coordination départementale de la Sécurité Routière : tir, quiz, stand réanimation et gestes de premiers secours, information recrutement, piste vélo enfants, simulateur de conduite automobile, cadeaux à gagner.
Jean-Paul Normand, sous-préfet de Rochefort, visitera le stand sécurité routière à l'occasion de cette journée de prévention à 15 h.

lundi 24 juillet 2017

Tiques : se protéger de la maladie de Lyme

La Nouvelle-Aquitaine est concernée par la maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme et plus particulièrement, ses départements de l’ex-Limousin, avec 1700 nouveaux cas chaque année. Cette maladie intervient chez l’homme suite à la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie (Borrelia). Des mesures de prévention simples permettent de se protéger. 


Pourquoi faut-il se méfier des tiques ?
La tique est un parasite de très petite taille, ce qui la rend difficilement visible à l’œil nu. Présente notamment dans tous les milieux humides que nous sommes amenés à fréquenter régulièrement ou occasionnellement (forêts, bois, talus, prairies, jardins et parcs des villes), il est opportun de faire connaître les réflexes de prévention au plus grand nombre. En effet, grâce à ces mesures adéquates, il est possible de prévenir l’apparition de la maladie de Lyme.
Où la rencontre-t-on ?
Les personnes les plus exposées sont les professionnels qui travaillent dans la nature : bûcherons, sylviculteurs, gardes-forestiers, gardes-chasse, gardes-pêche, jardiniers ; les amateurs d’activités « nature » : promeneurs, randonneurs, campeurs, chasseurs, pêcheurs, jardiniers. Mais ces conseils s’adressent à tous puisqu’ils concernent également les activités suivantes : pique-nique en forêt, pause sur une pelouse dans un parc, colonies de vacances.
Que faire après une piqûre ? 

Toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactérie responsable de cette maladie. Cependant, la réaction de la peau suite à la piqûre est très distinctive et doit inciter à consulter rapidement son médecin ou un pharmacien. En effet, dans les jours ou semaines qui suivent la piqûre de la tique, la maladie de Lyme apparaît généralement sous la forme d’une plaque rouge qui s’étend en cercle (érythème migrant) à partir de la zone de piqûre, puis disparaît en quelques semaines. 
En l’absence de traitement, la maladie de Lyme entraîne des signes neurologiques et rhumatologiques qui peuvent être graves : paralysie du visage, atteinte des nerfs et du cerveau ou des articulations peuvent apparaître quelques semaines ou années après la piqûre. Il faut noter que cette maladie n’est pas contagieuse. 


• RAPPEL DES BONS RÉFLEXES DE PRÉVENTION

Avant l’activité en plein air : éviter de se faire piquer par une tique.
        • Porter des vêtements couvrants et clairs afin de repérer rapidement les tiques. 

        • Vaporiser vêtements et chaussures de produits anti-tiques (en respectant les contre-indications 
pour les enfants et les femmes enceintes). 

        • Utiliser un produit anti-tiques pour vos chiens et chats. 
Pendant et après l’activité en plein air : retirer le plus rapidement possible les tiques. 
En effet, plus la piqûre est longue, plus le risque de développer la maladie augmente. 

        • Repérer au cours de la promenade la tique sur ses vêtements, ou la sentir progresser avant qu’elle 
ne se fixe sur la peau. 

        • S’inspecter ou se faire examiner par un proche minutieusement le corps entier, cuir chevelu 
compris. 

        • Retirer la tique le plus rapidement possible à l’aide d’un tire-tique en glissant le crochet sous la tête 
de la tique et en tournant le tire-tique. Après l’avoir enlevée, désinfecter la peau avec un 
antiseptique. 

        • Surveiller l’apparition d’une éventuelle plaque rouge qui s’étend autour de la piqûre. 
En cas de doute, consulter son médecin ou son pharmacien.


L’agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine réalise actuellement une campagne sur ce sujet, retrouvez 
 tous les informations et les documents de prévention sur https://www.nouvelle- aquitaine.ars.sante.fr/maladies-transmission-vectorielle

Olivia Ruiz : chanteuse jamais désarmée, surtout par la pluie !

Alors que le centre des congrès s’avère être le prochain grand lieu de spectacles de Haute Saintonge, la salle des fêtes de Jonzac a prouvé qu’elle était encore pleine de vitalité l’autre dimanche en accueillant la suite du concert d’Olivia Ruiz. En effet, la pluie empêchant toute représentation extérieure, la chanteuse et ses musiciens ont enchaîné dans la salle municipale pour la plus grande joie du public. Pas question de baisser les bras face aux éléments !!!

Retour sur cette soirée en photos avec Michel Bertrand




Olivia Ruiz à Jonzac : Bravant la pluie, elle termine son concert dans la salle municipale

Des milliers de personnes (entre 6000 et 7000 selon les organisateurs) attendaient Olivia Ruiz dimanche soir place du château. La pluie s’étant invitée aux festivités, un "repli" a été organisé dans la salle des fêtes.

Olivier Ruiz sur scène, juste avant la pluie (© Nicole Bertin)

On ne présente plus Olivia Ruiz rendue célèbre par La femme chocolat qui a fait fondre le public en 2005. Depuis, elle enchaîne les titres et poursuit une carrière riche en expériences. Toujours entre le calme et la tempête. Question de tempérament, de curiosité et d’audace ! Cultivant les différentes facettes de ses talents (dont celui d’être mère), son cinquième album a été composé par ses soins et co-réalisé avec Edith Fambuena.


Un nombreux public massé place du château

Sa venue à Jonzac, dans le cadre estival de Site en Scène, était donc un événement que guettaient dimanche soir des milliers de spectateurs réunis en plein air sur la place du château, comme ils l’étaient la veille avec Catherine Ringer. A cette période de l’année, en plein juillet, les responsables n’imaginaient pas que cette soirée allait être gâchée par une pluie persistante.



Vers 22 heures, succédant à Sugar Bones, l’entrée d’Olivia Ruiz était prometteuse. Dynamique, tonique, cette chanteuse aux allures cosmiques - normal, elle est d’origine ibérique - avait enflammé le public par une complicité presque instinctive. Cheveux noirs, robe dansante, regard scintillant, elle était prête à offrir et partager un moment privilégié… comme elle les aime.



Deux titres et voilà que l’enthousiasme qui avait gagné la foule s’arrêta subitement face aux aléas du temps. En effet, le pluie ne fait pas bon ménage avec un plateau où l’électricité est bien présente. « Le show allait être génial. Toutefois, il était plus prudent de l'interrompre, les conditions ne permettant pas à Olivia Ruiz de se produire dans de bonnes conditions » confie Maud Gillet de la CDCHS.

L'arrivée de la pluie lors du second morceau

Une pluie qui ne s'est pas arrêtée...
Amusant en toile de fond, ce chapiteau en forme de pyramide !
Arrêter le concert, pas question, il se poursuivra dans la salle des fêtes à proximité
Pas question, cependant, d’abréger la fête. Claude Belot, maire de Jonzac, et l’artiste qui tenait à honorer ses engagements, ont alors choisi de « poursuivre l’aventure » dans la salle des fêtes. Servant à l’intendance, elle a été libérée en un quart d’heure pour accueillir un concert acoustique et les 600 personnes qui espéraient qu’Olivia Ruiz remontrait sur scène. Ce qui fut le cas avec plusieurs morceaux en français et en espagnol. Un bon moment, les absents ont eu tort ! Face aux averses, nombreux étaient partis, pensant qu’il n’y avait pas de solution de repli.

Bref, malgré une déception bien compréhensible face à cette fichue météo, Olivia Ruiz, en dévoilant ses différents univers, a rendu la ville de Jonzac « tout sucre, tout miel »  !

  Olivia Ruiz est auteur compositeur interprète, chanteuse, actrice et réalisatrice
 Photos Nicole Bertin

• L’eau et les plateaux techniques ne font pas bon ménage. Récemment, la chanteuse Barbara Weldens a trouvé la mort sur scène. Chantant pieds nus, la piste de l'électrocution est privilégiée. Pas question de prendre des risques à Jonzac…

Catherine Ringer à Jonzac samedi soir

Cette année, dans le cadre de Sites en Scène (manifestations promues par le Conseil départemental dans toute la Charente-Maritime), Jonzac accueillait deux chanteuses, Catherine Ringer et Olivia Ruiz. Après Higelin, Maceo Parker, Lavilliers ou Earth Wind and Fire, place aux femmes !

Catherine Ringer (© Patrice Fougeray)
La scène lui manquant, Catherine Ringer a formé un groupe qui fait actuellement une tournée hors circuit traditionnel. A Jonzac samedi soir, elle a présenté quelques-unes de ses nouvelles chansons, ainsi qu'un assortiment de titres des Rita Mitsouko (groupe formé avec Fred Chichin), de son album précédent et des musiques de films.

© Patrice Fougeray
• Le groupe Purplestone propose de la musique trip-hop électronique. Gaelle : Vocal / Zo : Contrôleur / Ben : Percus électro acoustique / Julien : Guitare/basse/contrôleur. Tous les musiciens sont de la Haute-Saintonge.

Le groupe se produisait en première partie

• Le groupe Sugar Bones, deux voix puissantes et complices, portées par une pop soul explosive (samedi soir avant Olivia Ruiz).

Jonzac : Piano et saxophone dans les rues de Champagnac et du Chemin de Ronde

De par leurs architectures, ces ruelles étroites d’un autre temps ne demandent qu’à s’animer. Eclairage, agencement minutieusement choisi et les voilà qui entrent dans une nouvelle dimension, celle du mystère. Et de la musique avec un saxophoniste et un pianiste. C’est agréable, sympa, inattendu… sans oublier les coins cosy, dédiés à la lecture ou encore ces voilages dont la transparence laisse entrevoir l’autre côté du miroir.

Pianiste rue de Champagnac
Saxophoniste dans les galeries noires
Rue de Champagnac, une  équipe d'une dizaine de femmes en contrat d'insertion, encadrée par Yohanna Glemet, ont travaillé pour la décoration avec des matériaux glanés en déchetterie et des végétaux cueillis dans la nature. Un plaisir que de découvrir cette artère plongée dans l'univers des « mots », loin des maux qui jonchent le quotidien.


Toute la décoration a été "récupérée"...

Lecture et disques...
Un bon gros fauteuil...
 • Le Chemin de Ronde comme on le voit rarement !

Ça balance pas mal à Jonzac !

Spectacle donné place de la République samedi soir et (un peu) dimanche en raison de la pluie qui a gâché la deuxième soirée du Site en Scène 2017. Dommage ! 
La Compagnie Art des Airs déploie des trésors d’équilibre qui captivent le public. Sur le balancier, chaque mouvement est minutieusement compté ! Autrement dit, les artistes sont complices, sinon c’est la descente assurée. De cette conjugaison des attentions et de talents, résulte une magie perceptible. On retient son souffle...



Les artistes mettent en œuvre l'art délicat de l’écoute réciproque, sensible et précise. Chaque décision, chaque geste impose et demande une réponse. Les bras de la balance occupent tout l'espace, du sol au point le plus haut, emmenant avec eux les artistes dans des espaces de jeu différents. Cette structure mobile qui occupe l'espace central du plateau est un personnage à part entière avec une présence forte. En diagonale, l'échelle rejoint le ciel et mène les artistes au point le plus haut. Ces espaces sur et sous la structure deviennent des aires de jeu théâtral et acrobatique aux circulations et émotions multiples, où la mise en scène peut s'exprimer pleinement.

Au cœur du plateau , une structure mobile qui révèle la complicité des artistes


Un spectacle basé sur les équilibres