samedi 16 juin 2018

Jonzac : ce soir, gala de boxe thaïlandaise

A partir de 18 heures au gymnase de Jonzac


jeudi 14 juin 2018

Tourisme à Saintes : Jean-Philippe Machon mise sur l’accueil des Chinois


 « Nous devons avoir un esprit de conquête et pas de cueillette ! » préconise Gérard Desrente

Vendredi dernier, Jean-Philippe Machon, aux côtés de Nelly Veillet et Gérard Desrente, adjoints, ont présenté les perspectives que leur ouvre un récent voyage en Chine à l’occasion du salon du tourisme de Dalian où une délégation saintaise était présente sur le stand de la Charente-Maritime. Outre ce déplacement, le maire est allé à Shanghai sur les pas du père Jacquinot de Besange. Né à Saintes à la fin du XIXe siècle, il est pour les Chinois un héros qui a sauvé de nombreuses vies lors de la guerre contre les Japonais. Des cérémonies sont envisagées dès l’an prochain

Jean-Philippe Machon et Gérard Desrente
Depuis plusieurs années, la Charente-Maritime entretient des relations avec la ville de Dalian et la province de Liaoning (Nord-Est de la Chine). Des liens se sont tissés et un comité de pilotage du Conseil départemental propose d’accompagner les PME dans leurs démarches. De nombreuses entreprises ont bénéficié de ce soutien qui leur permet de tisser des relations à l’export avec l’Empire du Milieu.
Du 24 au 30 mai derniers, Jean-Philippe Machon, Gérard Desrente et Nelly Veillet se sont rendus au salon du tourisme de Dalian afin de présenter la ville de Saintes, avec l’appui du chargé de mission recruté par le Département dont « le travail de fond commence à porter ses fruits, l’important étant de poser des jalons solides ». Les Saintais étaient aux côtés de Dominique Bussereau, président du Conseil départemental, Stéphane Villain et Sylvie Marcilly qui a succédé à Jean-Claude Beaulieu à la présidence de l’association Horizon Chine.

Directeur Général du Bureau du Tourisme de Dalian, LI Jinping en plein exposé
A cette manifestation, ils ont bénéficié d’un stand de 200 m2 qui leur a permis de vanter les sites et productions de la Terre des Mouettes en passant bien sûr par la Saintonge. « Les Chinois sont entreprenants. A Dalian, ils ont un projet sportif de 80 ha. Il sont surtout intéressés par les loisirs proposés aux enfants, centre équestre, école de voile, école de tir à l’arc sur le modèle français. Habituellement, quand ils créent des clubs, c’est pour former des champions dans la discipline. Leur démarche évolue vers des centres qui sont plus ludiques » explique le premier magistrat. Sur ce dernier chapitre, Nelly Veillet, qui a été championne de France de tir à l’arc, pourra apporter son expérience.

Nelly Veillet, championne de France de tir à l'arc aux côtés des journalistes 
Thierry Collard et Michel Souris
Cette ouverture a donné des idées au maire. Il envisage d’inscrire Saintes dans le circuit touristique, à destination des visiteurs chinois, avec Bordeaux et Cognac, « alliance du patrimoine, des grands vins et du cognac ».
« Le film promotionnel sur Saintes que nous avons projeté a plu aux responsables des agences de voyages, les vestiges gallo-romains en particulier. La balle est dans notre camp pour favoriser l’accueil de cette clientèle. Des échanges sur différents thèmes dont la culture, la musique, la médecine chinoise, sont envisageables. En ce qui concerne l’économie, des contacts peuvent se créer avec des entreprises de la région, l’Angelys, Antarès, etc. Notre rôle est de favoriser l’attractivité. Grâce aux liaisons aériennes desservant Dalian/Amsterdam/Bordeaux, tout devient possible ! » souligne Jean-Philippe Machon. Il estime que le futur hôtel, sur le site Saint-Louis, est indispensable au développement d’un tourisme intra-muros alliant site remarquable, capacité et qualité de réception. Une dynamique que résume Gérard Desrente par cette formule : « nous devons avoir un esprit de conquête et pas de cueillette, loin de tout attentisme » !

Méconnu à Saintes, le Père Jacquinot de Besange

Extrait du film consacré au Père Jacquinot de Besange


La seconde étape de Jean-Philippe Machon était Shanghai, sur le pas du Père Jacquinot de Besange. Célèbre en Chine où il est considéré comme un héros, il est pratiquement inconnu à Saintes. Cette situation va changer puisque le maire est favorable à l’organisation d’un événement important en sa mémoire.
Prêtre jésuite, missionnaire en Chine et professeur de sciences à l'Université Aurore de Shanghai, il est connu pour avoir mis en place un modèle des zones de sécurité démilitarisées qui a permis de sauver quelque 300 à 500.000 Chinois durant la Seconde Guerre sino-japonaise. Une rétrospective, contant sa vie et ses engagements fraternels, montre l’attachement et la reconnaissance que lui porte le Gouvernement chinois. Saintes est sa ville natale (son père était militaire et la famille habitait vraisemblablement l’immeuble où est situé le Comptoir des Latitudes).
Un groupe de Chinois, venant de Huangphu (centre de Shanghai), est attendu à l’automne afin d’examiner, avec la municipalité, le programme des cérémonies qui auront lieu l’an prochain, vers avril ou mai. Cette date coïncidera avec le 70e anniversaire de la Convention de Genève.
« Ce voyage a été fructueux. Nous sommes revenus avec des idées concrètes qui peuvent devenir des projets réalisables à court terme » conclut Jean-Philippe Machon avec le sourire.

Le livre récemment édité sur Saintes offert aux autorités

Une médaille représentant le Père Jacquinot de Besange
Des présents offerts à la ville de Saintes
• Robert Jacquinot de Besange, dont le nom chinois est Yicai Xiao Jiazhu, est né le 15 mars 1878 à Saintes. Il est décédé le 10 septembre 1946 (à 68 ans) à Berlin en Allemagne. Un homme exemplaire dont la vie sera contée dans le détail lors des mois qui viennent.

• Petite précision : Les élus saintais ont payé de leur poche le voyage en Chine. Ils tenaient à le mentionner !

Fusion des communes d’Archiac (17) et de Saint-Palais sur le Né (16) : une alliance difficile ?

Difficile parce que soumise à des votes, ces deux communes, bien que très proches (moins de trois kilomètres), n’étant pas situées dans le même département. L’une est en Charente-Maritime, l’autre en Charente. Pour se « marier », elles doivent obtenir le feu vert des deux conseils départementaux (celui de la Charente s’est prononcé contre ; la consultation de la Charente-Maritime est à venir). En cas d’avis contraires, le dossier risque fort d’atterrir sur le bureau de l’Assemblée Nationale qui tranchera. Si elle cautionne le mariage, la nouvelle commune Archiac-sur-le-Né sera validée par le Préfet. 

La mairie d'Archiac
La mairie de Saint-Palais sur le Né
Encouragées à fusionner, plusieurs communes ont déjà franchi le pas comme Réaux-sur-Trèfle qui réunit Réaux, Moings et Saint-Maurice de Tavernole (2016). Depuis plusieurs années, les communes viticoles d’Archiac (800 habitants) et de Saint-Palais sur le Né (300) envisagent la même démarche. Après mûres réflexions, les deux conseils municipaux ont pris une délibération en faveur de ce rapprochement. « Le bassin de vie de Saint-Palais est Archiac, c’est pourquoi nous estimons que cette union, qui constituera une nouvelle commune de 1100 habitants, est cohérente » explique Didier Braud, maire d’Archiac, en symbiose avec son collège Alain Dubroca de Saint-Palais.

Seul hic, les deux communes sont en Charente et Charente-Maritime. La barrière est-elle insurmontable ? Les édiles ne le pensent pas, soulignant d’autres cas en France où les "accordats" se sont bien passés. L’affaire se corse en ce qui concerne Saint-Palais sur le Né où le vote du Conseil départemental a été défavorable. Celui de Charente-Maritime, que préside Dominique Bussereau, est inscrit à la session se tenant actuellement à La Rochelle. Selon toute vraisemblance, il devrait être positif. Les conseillers départementaux, Raphaël Gérard, député, et Claude Belot, président de la CDCHS, estiment que ces deux communes savent où elles vont en faisant un tel choix.

Didier Braud, maire d'Archiac
• Que va-t-il se passer ? 
Première hypothèse, le vote de la Charente-Maritime est négatif, le projet tombe à l’eau.
S’il est favorable, ce sera au Parlement de trancher puisque la Charente sera contre et la Charente-Maritime pour. Le dossier se retrouvera sur les bureaux de l’Assemblée Nationale.
Si cette dernière valide l’union, la balle sera dans le camp du préfet pour la création de cette nouvelle commune qui devrait porter le nom d’Archiac-sur-le-Né.

Didier Braud est optimiste quant à la suite des événements. « Si les deux communes fusionnent, la masse de travail va s’en ressentir. A Archiac, nous avons deux secrétaires de mairie à plein temps. Comme me l’a dit Guy Brotteau, maire de Réaux-sur-Trèfle, vous allez avoir du boulot ! Un service d’accueil aux administrés sera conservé à Saint-Palais sur le Né. Il n’est pas question de déshabiller l’un pour habiller l’autre ! » déclare Didier Braud qui ajoute « dans un premier temps, les conseils municipaux siègent ensemble. Ensuite, ils élisent un nouveau maire ».
Quant aux intercommunalités, Saint-Palais sur le Né, qui appartient à la CDC des 4B Sud-Charente, rejoindrait alors la CDC de Haute-Saintonge. Les frontières s’en trouveraient modifiées…

Abbaye-aux-Dames/Saintes : Découvrir le métier de journaliste à l'occasion du festival

Depuis plusieurs années, le Festival de Saintes propose un stage blog aux jeunes à partir de 13 ans. L’objectif est de leur faire découvrir le monde des médias et le métier de journaliste à travers le festival. Accompagnés par des professionnels, ils s’exercent à faire des comptes-rendus écrits, des émissions de radio et des reportages vidéo.
Ce stage est gratuit. Le nombre de places étant limité, des places sont encore disponibles du 13 au 21 juillet prochains. Contacter Lucie Favriou au 05 46 97 48 35


Infos Saintes : soirée aux thermes, golf, travaux, projets

• Le feu aux thermes Saint-Saloine !

Mise en feu des thermes Saint-Saloine par la Cie L’Arche en Sel vendredi 15 juin. Le soir venu, Vulcain embrasera le site antique au son acoustique des musiciens de Zelten. Prélude aux nombreuses festivités à venir pour  la commémoration des 2000 ans de l’Arc de Germanicus, cette soirée vous conduira dès 18 h 30 à la rencontre de la conteuse Caroline et d’un duo de jongleurs, jusqu’au brasier final à 22 h 30. Buvette et restauration. Prix libre.


• Détente musicale à bord du Bernard Palissy III, allongé dans un transat, avec MusicaTransat. Vendredi 20 juin à 21 h, plongez dans l’œuvre de Beethoven « La Pastorale », concert enregistré lors du Festival de Saintes en son binaural (en 3D). Du cinéma pour les oreilles.
Réservation obligatoire à l’Office de Tourisme ou en ligne, nombre de places limitées. Tarif adulte : 4€
Pendant tout l’été MusicaTransat, c’est huit autres dates en d’autres lieux de la Saintonge. Renseignement à l’Office de Tourisme de Saintes.

• Travaux réseau d’eau Petit Coudret

Des travaux de renouvellement du réseau d'eau potable et la création d'un poteau d'incendie, au niveau du Petit Coudret, débutent le 18 juin.

La durée estimée est de 4 semaines (hors intempéries).

Il s'agira de remplacer le réseau eau potable sur 160 mètres linéaires et les branchements d’eau associés ; créer un réseau de refoulement des eaux usées sur 160 mètres linéaires.

La circulation se fera durant cette période par alternance.
Entreprise : MICHAUD TP
 - Coût des travaux : 80 000 € HT

• Golf : Elles swinguent !

Samedi 30 juin, le golf Louis-Rouyer-Guillet organise, à partir de 10 h, une journée « découverte du golf » dédiée exclusivement aux femmes. Venez seule ou entre amies découvrir un sport relaxant et profitez d’une journée complète de détente.
Inscriptions impératives avant le 27 juin à midi au 05 46 74 27 61

• Economie solidaire et sociale à la CDA

La Communauté d’Agglomération de Saintes est engagée depuis 2016 dans une démarche de soutien à l’Economie Sociale et Solidaire, en partenariat avec la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) Nouvelle Aquitaine. Le programme d’actions de l’agglomération prévoit notamment la mise en place d’un appel à projet pour soutenir et financer les actions et projets de l’ESS, privilégiant l’utilité sociale et l’emploi ou ayant un impact environnemental. Cet appel à projet sera soumis à l’avis du conseil communautaire du 28 juin prochain. Une enveloppe globale de 30 000 euros est consacrée dans le budget 2018 à cet appel à projet.
Les modalités de candidature de l’appel à projet seront présentées vendredi 15 juin à l’Abbaye aux Dames en présence de Jean-Claude Classique, président de l’agglomération, de Pierre-Henri Jallais, vice-président délégué à l’économie sociale et solidaire et de Stéphane Borderie, co-directeur de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire Nouvelle Aquitaine.

•  LANCEMENT OFFICIEL DU « PASS DECOUVERTE COGNAC–SAINTES »

La Communauté d’Agglomération de Saintes et Grand Cognac Agglomération lancent le « Pass Découvertes Cognac-Saintes » pour la saison estivale 2018.  Elaboré en lien avec 43 partenaires situés entre Cognac, Saintes et Jarnac, le Pass, disponible dans les offices de tourisme, dans les établissements adhérant aux cercles hôteliers, et auprès des sites et professionnels figurant dans le fascicule, donnera droit aux touristes, pour une entrée, une nuitée, un embarquement ou un achat payé plein tarif chez l’un des partenaires, à des avantages chez les autres partenaires. Il recense ainsi les bonnes adresses du territoire : visites culturelles, sites historiques, activités ludiques et sportives, balades fluviales, dégustations ou encore découverte de savoir-faire.

Concert déambulation à l'Abbaye de Trizay

« Si Trizay m'était contée... »


Concert déambulation par le Chœur Vox Santona sous la direction d'Aurélia Noël au bénéfice de l'association Etoil'Clown. Visite accompagnée par une guide-conférencière agréée dimanche 17 juin à 16 h 30 à l’abbaye de Trizay

• Réservation au 05 46 82 34 25 - Participation libre

Pour en savoir plus : consulter le site Internet http://www.abbayedetrizay17.fr

Saintes : hommage à Jean-Claude Lucazeau, l'ami qui reste dans les cœurs

 
C’est mercredi 13 juin qu’a eu lieu, à l’initiative de l’association La Plume des Fadets, un très bel hommage au journaliste, poète, écrivain et dessinateur Jean-Claude Lucazeau disparu en décembre dernier.
Plus de soixante-dix personnes ont pu évoquer le souvenir très présent de ce Saintais et Saintongeais qui a laissé de nombreuses marques de son passage terrestre dans les cœurs.

Mme Peyssonneaux
Pierre Peronneau
Armelle, la compagne de Jean-Claude Lucazeau


La présidente de la Plume des Fadets, Mme Peyssonneaux, Pierre Péronneau, Jacques Machefert, Christian Robin, Pierre Dumousseau, Didier Catineau ont pu dérouler le fil de la vie de Jean-Claude Lucazeau au travers d’anecdotes nombreuses et souvent drolatiques, par la lecture de quelques textes et la projection de dessins d’humour montrant à quel point il aimait les Saintongeais qu’il croquait les jours de foire. De sa belle voix, Alain Charrier a su maîtriser les textes de Gaston Couté en s’accompagnant à la guitare. Un Gaston Couté que Jean-Claude découvrit tardivement et qui accompagna l’assistance présente Salle Saintonge.

Didier Catineau
Alain Charrier, Jacques Machefert, Pierre Dumousseau, Christian Robin
Un bel hommage !
Dominique Brochard
Pierre Dumousseau
Alain Charrier
Christian Robin

« Nous savons tout de même que là-haut, dans les nuées, tu as trouvé notre bon barde Goulebenéze et que tous les deux, rigolards comme il n’est pas permis, vous avez enlevé la bonde des nuages du paradis pour mieux nous regarder et que vous partagez cette topette de cougnat qui réchauffe le cœur et laisse s’envoler les âmes vers les anges ».

Les nombreux ouvrages publiés par Jean-Claude Lucazeau
Les amis fidèles !


Cahier photographique : © Didier Catineau

Baignade et activités en eau douce : Comment se protéger de la leptospirose ?

L’ensemble des activités de baignade et de loisirs aquatiques en eau douce présente un risque d’exposition aux bactéries responsables de la leptospirose. Le 15 mai dernier, une forme grave de cette maladie a entrainé le décès d’un triathlète du Libournais (33). L’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine souhaite informer la population sur cette maladie et rappeler les gestes de prévention.


 
• Qu’est-ce que la leptospirose ?

 La leptospirose est une maladie à prédominance estivale due à des bactéries présentes dans les urines des animaux, essentiellement les rongeurs. Ces bactéries peuvent contaminer l’environnement naturel (rivières, étangs, piscines naturelles…) et survivre plusieurs mois en eau douce ou en milieu humide (boue…).
La contamination de l’homme se fait par contact de l’urine des animaux infectés avec les muqueuses (nez, bouche, yeux), les plaies ou à travers une peau saine macérée.
Toutes les personnes pratiquant des activités de baignade et de loisirs aquatiques en eau douce sont exposées au risque de leptospirose : baignade, plongée ou pêche en eau douce, triathlon, canoë-kayak, rafting… mais aussi les personnes pratiquant le jardinage ou encore la chasse.
Certaines activités professionnelles sont également exposées telles que les professions en contact avec les animaux (vétérinaires, éleveurs, etc) ou avec des eaux douces ou des sols humides contaminés par des urines de rats (égoutiers, pisciculteurs…). La leptospirose est reconnue comme une maladie professionnelle.
Chaque année, on compte environ 600 cas de leptospirose en France (soit 9 cas pour 1 million d’habitants) dont 80 cas environ en Nouvelle-Aquitaine (soit 13 cas pour 1 million d’habitants). Cette maladie se soigne bien lorsqu’un traitement précoce est proposé. Elle peut toutefois être mortelle dans les cas les plus sévères.

• Quels sont les symptômes ?

 Les symptômes de la leptospirose apparaissent 3 à 20 jours après la contamination : apparition brutale d’une forte fièvre avec frissons, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, troubles digestifs fréquents.

 • Comment se protéger de la leptospirose ?

 Si vous pratiquez des activités à risque précisées ci-dessus, il est essentiel de prendre les mesures de protection adaptées : Désinfecter et protéger les plaies ou égratignures avec un pansement imperméable et éviter tout contact des mains souillées avec ses yeux, son nez et sa bouche ; se laver les mains à l’eau potable et au savon après une activité de loisir ou sportive ; porter des équipements de protection en fonction de l’activité (gants, bottes, combinaison, lunettes de protection).

Si vous ressentez un syndrome grippal et que vous avez pratiqué une activité à risque dans les trois semaines précédentes, consultez rapidement votre médecin traitant et informez-le de cette activité à risque.

Pour des personnes particulièrement exposées, une vaccination pourra être proposée au cas par cas par le médecin en complément des moyens de protection.

mercredi 13 juin 2018

Mortalité des abeilles : la Région aux côtés des apiculteurs à Grignols

Alain Rousset, président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Jean-Pierre Raynaud, vice-président en charge de l'agriculture et Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité, étaient aux côtés des apiculteurs de la Dordogne mercredi 13 juin chez Bruno Core


Depuis cet hiver, la Dordogne connait une situation de mortalité des ruches sans précédent, ainsi qu'un affaiblissement du monde des insectes. La filière départementale apicole est en difficulté, notamment les jeunes professionnels. La visite de cette exploitation aux côtés des professionnels sera l'occasion pour le Conseil régional de réaffirmer son soutien aux apiculteurs et sa volonté politique forte d'agir pour la préservation de la biodiversité dans les territoires.
Un véritable plan régional en faveur de la filière apicole de Nouvelle-Aquitaine sera mobilisé.

Ecobiose présente le premier chapitre de son rapport sur la biodiversité le 18 juin à Cap Sciences (Bordeaux) 
Lancé en janvier 2017, Ecobiose, comité scientifique régional coordonné par Vincent Bretagnolle, écologue de renom et notamment directeur de recherche CNRS au Centre d'Études Biologiques de Chizé, rassemble environ 150 scientifiques de Nouvelle-Aquitaine, spécialistes de diverses disciplines de l'écologie, de l'économie ou de la gestion des territoires. Ils sont invités à synthétiser les travaux selon leur domaine d'expertise concernant les socio-écosystèmes agricoles, viticoles, forestiers, côtiers, aquatiques ou urbains.
Lundi 18 juin prochain à Cap Sciences (Bordeaux), Ecobiose présentera ses premiers travaux axés sur la biodiversité en territoires de plaine et grandes cultures.

La Charente-Maritime, destination préférée des Français en été !

Classement touristique officiel 2017 des départements de France 
   
La Charente-Maritime reste la première destination touristique en nombre de nuitées en été pour la clientèle française en 2017 et obtient la seconde place au classement annuel et la troisième au printemps. L’étude du « Suivi de la Demande Touristique en 2017 » réalisée par la société Kantar TNS est parue le 7 juin dernier. Elle permet aux destinations touristiques, par un classement départemental, d’analyser les performances de fréquentation pour les clientèles françaises.

Le Var se classe premier devant la Charente-Maritime, mais la destination atlantique n’a pas à rougir. La Charente-Maritime pèse pour 2,9 % de parts de marché au plan national ex-aequo avec l’Hérault. Ce résultat montre la bonne performance de la destination dans un contexte de plus en plus concurrentiel.
La politique touristique impulsée par Stéphane Villain, Président de Charentes Tourisme et Jean-Hubert Lelièvre, Président délégué, porte ses fruits. L’ambition est bien de faire du tourisme un moteur de l’économie et de l’attractivité de la destination. La fusion des Charentes date de juin 2017 et nous observerons avec attention l’évolution de ces données grâce à cette logique de territoire et d’offre touristique élargie et grâce à des atouts complémentaires pour les visiteurs.

> 1ère destination de remise en forme par l’eau (6 Thalassos/3 Thermes).

> Carrefour de l’itinérance à vélo, activité en plein essor (La Vélodyssée®, La Scandibérique®, le Canal des 2 mers à vélo®, La Vélo Francette®, La Flow Vélo®).

> Un accès plus rapide à la destination grâce à la nouvelle ligne TGV depuis l’été 2017.
> Augmentation de la fréquentation en hôtellerie de plein air et hôtellerie en 2017 et un poids des résidences secondaires non négligeable.
> Une destination familiale par excellence
> La destination n’a pas souffert des affres liées au terrorisme, donc sécurisante et centrale au climat méridional
> Une destination pour tous : 1ère destination Tourisme et Handicap avec 527 sites labellisés

> Des événements majeurs avec des fréquentations en augmentation.

• Stéphane Villain , président de Charentes Tourisme

« Cette nouvelle va ravir les professionnels, les fédérations, les collectivités, les Offices du tourisme, les partenaires consulaires et bien sûr le Conseil Départemental tant nous œuvrons de manière collective pour accroître la performance économique du tourisme et développer l’attractivité globale de la destination.
Ces résultats de l’été nous font plaisir même si nous aurions préféré rester premier au classement annuel obtenu en 2015. Restons humbles et satisfaits de ces indicateurs car dans un contexte très concurrentiel, nous avons pu atteindre 2,9 % de part de marché.
C’est en se fédérant autour d’une stratégie ambitieuse, en initiant des partenariats nombreux, en étant autant que possible inventif et innovant, en ayant la volonté de partager nos trésors avec nos visiteurs, en prenant grand soin de bien les accueillir et de les satisfaire, que nous avons su développer des actions à la fois très puissantes et attentives à l’humain, aux besoins et attentes de nos clients.
Je salue également les performances du tourisme français qui montrent l’engagement sans faille des Départements dans un contexte difficile et dont nous constatons bien aujourd’hui les retombées – plus de 630 000 lits touristiques, plus de 1,8 Milliard d’euros de retombées économiques et 23.000 emplois en saison pour le seul département de Charente-Maritime. Des résultats qui illustrent l’engagement, l’investissement et l’ambition dans cette filière majeure de Dominique Bussereau, Président du Département de la Charente-Maritime (par ailleurs Président de l’Association des Départements de France), soutenus à l’unanimité par les conseillers départementaux ».

Samedi 16 juin au miroir d'eau de Bordeaux : la Région fait souffler l'esprit Nouvelle-Vague sur la 20ème Fête du vin

Le fameux miroir d'eau de Bordeaux va oser l'esprit Nouvelle-Vague ! Samedi 16 juin, la Région Nouvelle-Aquitaine donne rendez-vous en face de la Place de la Bourse de 10 h à 18 h pour faire découvrir quelques-uns de ses nombreux atouts.

Le miroir d'eau (© Bordeaux Tourisme)
 Savant mélange de dynamisme et de vie paisible, de grands espaces et de richesses urbaines, d'innovation et de savoir-faire artisanaux, la Nouvelle-Aquitaine, région la plus attractive de France, propose d'expérimenter son art de vivre authentique.

De 10 h à 18 h, la Région met en place des animations gratuites : jeu de piste et de découverte Terra Aventura (roue de la fortune, goodies), atelier de graff sur porcelaine, découverte de l'histoire des rafraîchissoirs et chambres de frissons proposé par le Musée Adrien Dubouché de Limoges, simulateurs de planches de surf, grand jeu concours avec des séjours en Nouvelle-Aquitaine à gagner, découverte des produits de la mer et de la côte atlantique (criée aux poissons, concours d'écaillers, dégustations) ainsi que des animations musicales et bandas. De nombreuses surprises pour les enfants viendront également ponctuer la journée.

Libre expression : « Je n'ai plus de TER pour rentrer chez moi le soir »... 


Lettre ouverte d'Alexandre, ancien usager de la ligne Saintes-Royan, à  la SNCF :

 
« Une conférence de presse est organisée a été organisée à l'hôtel de Région pour présenter les mesures commerciales proposées aux usagers du Ter Nouvelle-Aquitaine qui subissent les conséquences de la grève perlée. C'est très gentil à vous de penser à eux, en tout cas à ceux qui prennent encore le train.


Abonné depuis cinq ans sur la ligne Saintes-Royan, cela fait des mois que j'ai repris la voiture (en covoiturage) parce que je n'ai plus de TER pour rentrer chez moi le soir. 


Comme vous le savez très bien, les nouveaux horaires mis en place depuis l'été dernier (pour assurer les correspondances avec la LGV) ont abouti à la suppression d'un train le soir au départ de Royan. Il n'y a plus aucun train entre 16 h 47 et 18 h 31 au départ de Royan, ce qui pose un réel problème qui a déjà été signalé à plusieurs reprises.

Selon les jours, je termine le travail entre 17 heures et 18 heures en commençant tous les matins entre 8 heures et 8 h 30. Je ne peux pas attendre mon train le soir pendant 1 h 30 pour rentrer à la maison plus de 12 heures après en être parti.

Vos mesures commerciales ne changent rien en ce qui concerne les usagers de la ligne Saintes-Royan.

Si vous voulez reconquérir vos abonnés, commencez par leur proposer des trains qui correspondent un peu mieux à leurs horaires de travail ! 


Vous ne nous laissez pas d'autre choix que de reprendre la voiture. Je préférais le train, mais je m'adapte à la situation, qui est moche : celle d'une organisation qui semble conçue pour faire fuir les (rares) abonnés, au lieu de favoriser et donner envie à un maximum de gens de prendre ce merveilleux moyen de transport pour aller travailler ».

L'arsenal de Rochefort en 3D

A l'occasion du retour de l'Hermione, la Corderie Royale et le musée de la Marine invitent le public à plonger dans l'arsenal. Un vaste plan relief présentant l’arsenal de Rochefort en 1850 vient enrichir de manière spectaculaire le parcours permanent. Réalisé en 1990 par le Centre International de la Mer, ce diorama a fait l’objet d’une rénovation sous l’égide du musée de la Marine. A l'heure où les réflexions sont fortement engagées autour d'un espace géré en commun par les acteurs de l'arsenal et les collectivités locales, le musée et la Corderie mettent en commun leur savoir-faire, au service des visiteurs.


L’arsenal comme si vous y étiez

Le musée de la Marine conforte plus que jamais son rôle de lieu de compréhension de la longue histoire maritime de Rochefort, en mettant en place, dans la première salle de son parcours permanent, un plan-relief de l'arsenal. Réalisé par le Centre International de la Mer il y a plus de 25 ans, il a été entièrement restauré et repensé par le musée et confié aux bons soins de Guy Tournier, modéliste et Ami du Musée de la Marine. Objectif : fournir une vue concrète et précise de l'arsenal en 1850. Car le 19e siècle, encore peu valorisé, est une grande époque pour Rochefort. Si les technologies numériques offrent aujourd’hui des possibilités fortes et inédites, le caractère concret de ce paysage en relief en fait un support efficace pour raconter l’espace et le temps à un large public. Outil pédagogique, destiné à rendre compréhensible à tous un espace industriel complexe, ce plan-relief est aussi une machine à rêver l'histoire et à la faire revivre. Guy Tournier est présent tout le week-end pour présenter son travail de rénovation.

Un espace à faire vivre en commun


A la veille du retour de l’Hermione de son voyage méditerranéen, la Corderie et le musée entendent ainsi témoigner d’une volonté commune de construire une proposition cohérente et vivante autour de l’arsenal. Avec la CARO et l’ensemble des collectivités locales, il s’agit d’affirmer la richesse et la singularité d’un territoire au patrimoine exceptionnellement dense. Dans cet esprit, la Corderie et la médiathèque proposent, samedi 16 juin, une série de rencontres, de dédicaces et d’ateliers autour du livre de jeunesse, à l’occasion de l’exposition temporaire.
 Du sable entre les pages. Animer, partager, accueillir : autant de valeurs qui rassemblent les acteurs de l’arsenal.

• Informations pratiques : musée de la Marine, 1, Place de La Gallissonnière 17300 Rochefort
Tél. : 05 46 99 24 29

Montendre/Inauguration de la nouvelle concession Peugeot : en présence de Miss France, Maeva Coucke

Séance photo avec la séduisante Miss France 2018
On se pressait jeudi dernier route de Montlieu à Montendre où était inaugurée la nouvelle concession Peugeot. Beaucoup, beaucoup de monde et des locaux totalement réaménagés que Xavier Corbi s’est fait un plaisir de présenter. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, les participants ont rencontré Maeva Coucke, Miss France avec laquelle ils ont eu la possibilité de se faire photographier. S’y ajoutait la présentation de la nouvelle 508 édition haut de gamme (magnifique) et celle du Rifter.


L'allocution de Xavier Corbi

Lors des discours, aux côtés de François Dumont, directeur régional (Toulouse), Frédéric Marchand, directeur de la concession, Laurent Barria, directeur marketing France et Miss France, Xavier Corbi a rappelé sa grande aventure familiale. C'est à Montendre qu'il a grandi au milieu des moteurs et de la mécanique. Le plus amusant est que son père, Robert, garagiste Peugeot Talbot, a épousé Yannick Bouteiller, la fille d’un confrère concessionnaire Renault. Il s’est retrouvé dans cet univers dès ses premiers pas ! Depuis, il a fait son chemin et la réussite qu’affiche son entreprise, qui a gardé son siège dans la cité des pins, le prouve.

La rencontre s’est terminée par le verre de l’amitié, un buffet copieux et des confidences de la part de Miss France. Elle roulera bientôt au volant d’une 2008, prix qu’elle a gagné lors de son élection nationale, Peugeot étant partenaire de cette manifestation suivie par des millions de spectateurs.



A droite, Robert Corbi
La nouvelle 508
Magnifique !
• La Peugeot 508 First Edition est limitée à seulement 508 exemplaires ! Les premières livraisons auront lieu en juillet 2018. Les modèles de la gamme classique sont attendus pour le mois de septembre.
Peugeot a dévoilé début mai la grille tarifaire de cette nouvelle Peugeot 508. L’édition limitée "First Edition" sera en vente à 48.750 euros en version essence 225 chevaux et 49.950 euros en version diesel 180 chevaux. Le reste de la gamme se composera de quatre niveaux de finition. Deux moteurs essence et trois moteurs diesel seront proposés. Le prix de base est de 32.300 euros en diesel BlueHdi 130 chevaux et 34.600 euros en essence via le moteur PureTech 180 chevaux.

Le Rifter
Musique et verre de l'amitié

Quel plaisir de rencontrer Miss France à Montendre !