mercredi 16 août 2017

Saintes : Pour tout savoir sur l’amour...

FIN’AMOR  CONCERT LYRIQUE


L’association Lyrique au Cœur, en partenariat avec la Ville de Saintes et l’Abbaye aux Dames, propose un concert lyrique dans le jardin de l’Hostellerie samedi 19 août à 21 h 30.
Ce projet est né du souhait commun d’organiser un événement lyrique ouvert et accessible à un large public sur la période estivale.

Fin’Amor ou l’amour courtois
L'Amour, au sens romantique du mot, n'a pas toujours existé. C’est une invention des troubadours, ces fameux poètes musiciens, et de leurs homologues féminins les trobaïritz. Leur art, la poésie lyrique, est le messager de cette nouvelle conception de l'amour. L’amour courtois, véritable art de vivre, se développe au XIIe siècle en France, dans les cours royales et princières, avant d’irriguer tout l'occident. Par la suite, les romantiques du XIXe siècle se sont beaucoup inspirés de cette poésie à la fois naïve et savante.

Pour tout savoir sur l’Amour
La chanteuse mezzo-soprano Romie Estèves et le pianiste Nicolas Krüger ont exploré le large répertoire de textes de ces poètes médiévaux. Ils les ont mis en regard avec des pièces musicales romantiques et ont découvert à quel point les compositeurs et poètes du XIXe siècle avaient puisé dans les thèmes chers aux troubadours : amour naissant avec le retour du printemps, idéalisation de la dame, amour lointain et inaccessible, amour passionnel, désespoir d'amour, dépit amoureux... Ravel, Debussy, Fauré, Liszt ou Duparc se sont appuyés sur les textes de grands poètes comme Verlaine, Mallarmé ou Pétrarque pour composer de sublimes mélodies, héritières directes de la "canso" médiévale occitane.
Présentation de Romie Esteve et Nicolas Krüger

Informations pratiques
19 août – 21 h 30 – Jardin de l’Hostellerie Saint-Julien entrée à 5€
Contact : B. Giraud, Président de l’Association Lyrique au Cœur : 06 63 18 15 85 / benoit- giraud@wanadoo.fr

Saintes aux jardins : des rendez-vous à ne pas manquer !

JEUDIS AUX JARDINS

Tous les jeudis jusqu’au 7 septembre 

 
Entre Jazz, Blues, Pop Rock, la ville de Saintes propose des concerts dans les jardins de la ville.
 Le public pourra y partager un pique nique sur l’herbe dans une ambiance conviviale.
 Nouveautés 2017 : Le Bœuf des jeudis, le public est invité à prendre ses instruments et à participer à cette scène ouverte.
Sur plusieurs soirées, l’Atelier du Patrimoine de Saintonge proposera, en amont des concerts, une découverte de l’histoire de la ville ou d’un de ses quartiers.

LE PROGRAMME :
Jeudi 17/08 - (gratuit) - Jardin Public
19 h : visite guidée par l’Atelier du Patrimoine de Saintonge « Les maisons de cognac du bord du fleuve ». Rdv Arc de Germanicus.

20 h 45 : Concert
 première partie : Floriane Tiozzo
, auteur compositeur, elle propose un mélange épicé entre chanson française et musique du monde. Sa voix authentique et chaude se mêle à la souplesse du saxophone, de l'accordéon et aux sons des percussions. Les textes en français de Floriane sont habillés par des rythmes latins, afro-cubains en passant par de la valse.

Deuxième partie : Tia and the Groove Box
. Remarquée par Larry Garner dont elle sera l’invitée en Europe à plusieurs reprises entre 1999 et 2001, Tia développe son propre style et s’impose peu à peu comme l’une des rares guitaristes chanteuses françaises de blues.

Jeudi 24/08- (gratuit) - Jardin Public
 20 h 45 : Stompin’Joe
Stompin'Joe chante les classiques du Blues, du Swing et du Folk en s'accompagnant d'une guitare, d'une grosse caisse, d'une cymbale Charleston, d'un harmonica et d'un kazoo. Le but est de produire à un seul musicien le son d’une formation complète comme le faisaient les maîtres du genre : Joe Hill Louis ou Jesse Fuller.

The Cognac Saints
 : C’est la rencontre des Rolling Stones et des Smiths sur le delta du Mississippi... L’alchimie entre les sensibilités pop anglaise de JanFi et l’enracinement profond dans le blues de Phil, ne tarde pas à porter ses fruits. Naturellement les compositions du groupe ont l’accent anglo-saxon et sonnent résolument 70’s.

Jeudi 31/08- (gratuit) - Jardin Public
 20 h 45 : Le Bœuf des Jeudis...
 C’est la rencontre à ne pas manquer, révélez le temps de cette soirée l'Artiste qui sommeille en vous. Scène ouverte véritable jam session, des rencontres uniques. A vos instruments.
 Sur inscription : e.bouchet@ville-saintes.fr

Jeudi 07/09- (gratuit) - Jardin Abbaye
 20 h 45 : Coconut Music Festival... 
Cette dernière date marque l’ouverture du Coconut music festival. Au programme: Lysistrata, Requin Chagrin, Lord Rectangle.
Infos pratiques

Chaque soir, des food trucks différents seront présents pour restaurer le public sur le thème de la cuisine du monde.
 Renseignements 05 46 92 34 72 / www.evenements-saintes.com/

Les rendez-vous de Saint-Georges de Didonne

• FORUM DES ASSOCIATIONS 


Le Forum des associations est l'occasion, de découvrir la diversité des offres associatives, dans les domaines aussi divers que le sport, la culture, les loisirs, la solidarité, les actions patriotiques, l'environnement... Tout au long de cette journée sont prévus : des ateliers, des animations et des activités sportives. Vous pourrez vous inscrire et rencontrer les responsables et bénévoles. Restauration sur place.
Evènement organisé par la ville de Saint-Georges de Didonne.
Samedi 2 septembre de 11 h à 18 h
Lac d’Enlias - Avenue Maréchal Juin - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact : 05 46 05 58 05 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

• FESTIVAL « ET TOUJOURS EN ÉTÉ »

Festival organisé par l’association Créa et la ville de Saint Georges de Didonne au lac d’Enlias : animations, concerts, restauration sur place.
Lac d’Enlias, avenue du Maréchal Juin, face au supermarché.
Contact 05 46 05 58 05 www.saintgeorgesdedidonne.fr

EXPOSITION DES ŒUVRES DE L’ASSOCIATION « LA PALETTE DE SAINTONGE »

Venez découvrir les œuvres des artistes de l’association « La Palette de Saintonge » allant du figuratif jusqu'à l'abstrait.
Evénement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne.
Du 12 au 24 sept. de 11h à 18h:
Galerie d’Art - Centre Culturel le Relais de la Côte de Beauté.
136, bd de la Côte de Beauté - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact 05 46 06 19 42 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

LES JOURNEES DU PATRIMOINE

Samedi 16 et dimanche 17 sept.
Visite commentée gratuite du Phare aux Jardins du Phare
De 10h à 12h et 15h à 19h
96, rue du Port – 17110 Saint Georges de Didonne - www.saintgeorgesdedidonne.fr 

• Samedi 16 sept. à 18 h : Balade guidée gourmande

Départ de la Place de l'église. 5 étapes gourmandes jalonneront le parcours.
La ville de Saint Georges de Didonne, associée à l’Amicale du Personnel Communal organise une randonnée culturelle et gourmande. Cette promenade à travers la ville au fil du temps sur une période allant de la fin du XIXe siècle à celle du XXe évoquera les premiers bains de mer, les promenades au Trier avant la construction du boulevard de la Côte de Beauté, les marins pilotes de la Gironde, les phares dont le « phare aux lapins », les aviateurs des temps héroïques se posant sur la plage, les vacances du passé, la construction des villas balnéaire (et la destruction de plusieurs d’entre elles), et bien d’autres souvenirs et anecdotes liés à la transformation d’un modeste village en une station balnéaire.
Le circuit de 5,5 km environ partira de l’église pour rejoindre la plage via des sentiers charmants, avant de rallier le port et le phare par le chemin longeant la falaise et la promenade Charles Martel. L’étape suivante atteindra l’ancien restaurant Manem par la corniche bordée des pittoresques conches de la pointe de Vallières.
Le retour se fera par la rue de la Crète et la rue Collignon avec des incursions dans les rues et chemins adjacents.
Votre guide sera François Richet, écrivain, photographe et conférencier, auteur de nombreux ouvrages sur le passé de la côte saintongeaise dont la série « Souvenirs de…».
Né à Saint-Georges-de-Didonne, il a publié deux ouvrages sur la ville « Souvenirs de Saint Georges de Didonne » et « Les beaux jours retrouvés de Saint-Georges-de-Didonne ».
Tarif : 15€ - Inscription au 05.46.06.19.42.
Evénement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne et l’amicale du personnel. www.saintgeorgesdedidonne.fr

• EXPOSITION DES ŒUVRES DE ALINE LARANT


Deux collections, deux styles différents mais une même recherche : la sensibilité de l’être intérieur face aux forces et douceurs de la Nature. Huile, Sa première collection huile est, pour la plus part de ses toiles, réalisée avec ses doigts, mains et bras comme outils de prédilection. Ils enlèvent la matière qu’elle pose sur ses toiles. Ils tracent des chemins de voyages intérieurs, et ou imaginaires en lignes courbes féminines et équilibrées. Dans ses peintures à l’huile, Aline Larant aime dévoiler sa vision du monde, sa sensibilité de l’être intérieur. Sans pour autant être dans une expression naïve, elle jalonne avec sincérité et joie de vivre sa passion de l’évasion vers des territoires intimes. En recherche constante de cette richesse intérieure qui nourrit son âme.
Aline Larant aime la partager et sans cesse évoluer. Acrylique « Etre face aux éléments de la nature me rassure ! » Dans cette collection acrylique, l’eau est l’élément central. « J’aime le flux de l’eau. Particulièrement le matin quand la brume se lève lentement… Il fait froid mais étrangement je me sens enveloppée d’une chaleur relaxante… »
A travers cette recherche picturale, Aline Larant trouve ce qui répond à son côté intérieur ; la façon dont l’eau, la lumière, les teintes se mélangent les unes aux autres, comment ces éléments peuvent la conduire à lâcher-prise et l’emmener en un voyage rassurant et enveloppant de paix et de douceur. Prêter attention aux moindres détails, écouter les réactions et réflexions des visiteurs, essayer de ressentir avec eux leurs émotions est l’ultime partie de son travail. Sa peinture devient alors le témoin d’une multitude d’émotions et d’interprétations variées. Pas de vernissage, mais un accueil chaleureux autour d’une tasse de café, de thé, ou tisane à la rose, jus de fruit. Aline Larant, présente tout au long de l’exposition, vous fera partager un moment d’échange riche en émotions.

Evènement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne.
Du 26 sept. au 1er oct. de 10h à 19h :
Galerie d’Art - Centre Culturel le Relais de la Côte de Beauté.
136, bd de la Côte de Beauté - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact 05 46 06 19 42 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

Les Amérindiens aux Lapidiales de Port d'Envaux

Journée amérindienne samedi 19 août aux Lapidiales de Port d'Envaux. Venez nombreux !


• Sylvette Garnier et Benoît Hapiot ont préparé des ateliers de peinture et de céramique autour des mythologies précolombiennes à partir de 15 h.

• Vous vous familiariserez avec les Kogis, leur vision du monde et leur philosophie à rebrousse poils des nôtres en regardant le film d’Eric Julien : “Kogis, le message des derniers hommes” à 16 h 30.

• Pour vous guider dans la pensée de ces Amérindiens, vous pourrez compter sur la disponibilité de l'anthropologue Christian Gros (un C.V. long comme l’Amazone avec la même générosité).

• Musique avec le duo “Luceras”, vous escaladerez les Andes en chansons à partir de 18 h 30...

• Repas amérindien à partir de 20 h 30 en réservant au 06 76 82 11 02. Cuisine préparée par la fine équipe de marmitonnnes et de marmitons des Lapidiales !

Fontaines d'Ozillac : L'eau inspire le photographe Philippe Roux

Firo, alias Philippe Roux, vous invite à découvrir sa nouvelle exposition photographique sur l’eau, ses mystères et ses reflets à la bibliothèque de Fontaines d’Ozillac. Photos récentes, aboutissement de la première version présentée en 2011… qui nous avait déjà mis l’eau à la bouche ! 


Lors du vernissage, qui avait lieu vendredi, Danielle Giraudeau, maire, et le conseil musical ont salué cette balade artistique à travers la Haute Saintonge. Trois mots viennent à l’esprit : limpidité, transparence et fluidité. A voir jusqu’au 26 août le mercredi de 16 h à 18 h et le samedi de 10 h à 12 h et 15 h à 18 h.

Philippe Roux et François Huchet, deux photographes de talent

Le vernissage en fin de journée. La bibliothèque de Fontaines d’Ozillac, commune dont la traversée du bourg a été entièrement rénovée, se trouve en face de l’église. A noter que l’épicerie (près de l’école) va rouvrir ses portes dans quelques jours : elle accueillera une pizzeria.

• Firo photographe Philippe Roux - Contact : 06 10 47 94 52
phroux@firo-net.com - www.firo-net.com

Et l’eau !

Quand l’eau sommeille, silencieuse au cœur du marais, elle imagine sa sœur marine qui danse avec les bateaux. Quand elle déborde et couvre la prairie, elle pense aux vagues de l’océan qui viennent battre le flanc des paquebots.
En Saintonge, il suffit de presque rien pour conjuguer l’esprit de la terre aux effluves de la mer.
La première étape de cette lisière littorale est Port Maubert, endroit pittoresque et renommé. Un chemin piétonnier serpente jusqu’au feston de l’eau. De là, on aperçoit des bateaux aux larges filets déployés. Ils capturent la pibale quand elle revient de son lointain voyage. Puis voici Mortagne et des lieux incontournables, Saint-Seurin d’Uzet et le site du Fâ qui fut, dit-on, le port de Saintes en des temps reculés.
Un peu plus loin, comment ne pas succomber au bonheur simple du pôle de Vitrezay, au port de Meschers, à ses grottes peuplées d’histoire, Régulus, Matata, à la presqu’île de Talmont, aux paysages vallonnés et aux falaises crayeuses - dont certaines sont prisonnières des terres - qu’illuminent les couchers de soleil ?
Pendant ce temps, au cœur du marais, dansent les libellules. Complices des nénuphars, elles dessinent des arabesques légères sur le miroir de l’eau.

Photo Philippe Roux
La Seugne, qui traverse Jonzac et Pons, est une rivière magique. Son lit se promène au gré de ses humeurs dans les prés et les roseaux. Elle semble n'appartenir à personne...
Sous les saules et les feuillages, elle empreinte des passages qu'elle seule connaît. Elle bouscule les nénuphars et raconte des choses étranges sur les fosses que les fées ont creusées lorsque l'eau se perd dans le miroir de la nuit. On y avait installé des moulins. Il en reste quelques ruines au milieu des roseaux. Parfois, de vraies maisons s'élèvent le long des chaussées solides où aboutit le marais. Inondé tout l'hiver, il aligne dans l'eau les pieds d'arbres glacés pour accueillir le soleil rouge au dessus des peupliers, des vols de canards et des nuages. Comme si tout cela était immense et ne finissait jamais.
C'est l'illusion du marais, comme l'illusion de la brume. Le temps s'arrête, les chevesnes musardent entre les eaux, la couleuvre se love et se détend. L'été, on entend le cri rauque du râle et l'envolée lourde de la poule d'eau. Rien n'a d'importance que ce petit morceau de temps, arrêté là par hasard qui voudrait faire croire qu'il est l'éternité.

Nicole Bertin

Ces clichés sont avant tout une évasion dans un monde de beauté, le nôtre. Gardons-le intact !