vendredi 14 décembre 2018

Jonzac : gilets jaunes, syndicats et lycéens devant la sous-préfecture

Vendredi matin, les gilets jaunes se sont unis aux syndicats, CGT et FO en particulier, ainsi qu'aux lycéens pour manifester dans les rues de Jonzac. Après une étape chez le député Raphaël Gérard, rue Sadi Carnot, ils se sont rendus chez le sous-préfet Jérôme Aymard qui a reçu une délégation. 

La délégation accueillie par le sous-préfet de Jonzac

• Gilets jaunes : Sans doute a-t-il été question du pouvoir d'achat, sans oublier le référendum d'initiative citoyenne indispensable à l'adhésion du pays : donner au peuple le droit de déclencher un référendum en vue de modifier la Constitution et interdire toute modification de la Constitution ; donner au peuple le droit de rédiger ou abroger une loi sur le sujet qu’il choisit ; donner au peuple le droit de demander un référendum sur toutes les lois votées par le Parlement ; obliger le président de la République à présenter tous les traités, accords et pactes internationaux au référendum avant ratification.

• Pour les lycéens, il s'agit des réformes de l'Education Nationale, bac, parcoursup, voire service national universel : autant de sujets qui les préoccupent.

• Quant aux syndicats, il demande au gouvernement l’augmentation des salaires et pensions, passant par une hausse conséquente du SMIC ; l’annulation de la hausse de la CSG ; l’indexation des salaires et retraites sur la hausse des prix ; l’amélioration des services publics, notamment dans l’éducation, la santé, les transports avec créations d’emplois ; le retrait du projet de réforme des retraites (dite « à points » et régime universel) ; le maintien des 42 régimes spéciaux ; l’abrogation de la loi Travail et des ordonnances Macron.

Demain samedi, les gilets jaunes devraient manifester à Rochefort et Mirambeau.




Les lycéens parmi les manifestants


Montendre : l'abri des gilets jaunes démonté durant la nuit

Depuis plusieurs jours, la mairie a alloué un abri aux gilets jaunes qui a été installé sur le parking d'Intermarché, près du Crédit Mutuel. Dans la nuit de jeudi à vendredi, il a été démonté par des "visiteurs" et il a pu retrouver sa forme dès le lendemain vu qu'il n'avait pas été abîmé. On sait qu'il existe certains différends entre les gilets jaunes et des habitants de Montendre qui pourraient être à l'origine de cette action.
Demain, cet abri devrait se trouver le parking de Super U où les gilets jaunes expliqueront leurs revendications aux personnes qui le souhaitent.


La balance et le glaive

Saintes : message du maire, Jean-Philippe Machon, aux gilets jaunes

 Voici le message qu'a adressé le maire aux gilets jaunes :

Les gilets jaunes reçus à la mairie lors du dernier conseil municipal mardi dernier
 « Depuis le 17 novembre, date de lancement du mouvement des gilets jaunes, Marcel Ginoux, adjoint, et moi-même, avons reçu à deux reprises, les 29 novembre et 12 décembre 2018, des représentants des gilets jaunes. Chaque délégation a bénéficié de notre écoute.

Lors du premier rendez-vous, nous avons pris bonne note de vos revendications. J’ai, d’emblée, attiré votre attention sur les difficultés que rencontrent les commerçants de centre ville, ainsi que les commerçants de périphérie, dues à une baisse brutale de fréquentation. À la demande que vous avez formulée de mise à disposition d’un local, la Ville a autorisé la tenue d’une réunion dans la salle de la Récluse.

Suite à la venue d’une cinquantaine de personnes lors du dernier conseil municipal du 11 décembre où j’ai accepté de vous accorder un temps de parole pour exprimer vos revendications, je vous ai, de nouveau, reçu dès le lendemain 12 décembre. Lors de ce rendez-vous, une proposition de mise à disposition d’une salle, avec parking, pour une période allant du 14 décembre au 6 janvier inclus, vous a été faite. Cette mise à disposition de salle était conditionnelle à la souscription par les gilets jaunes d’une assurance responsabilité civile, comme c’est le cas pour toute association, à titre individuel ou par le biais d’une association, dont les élus ont encouragé la création comme dans d’autres villes. J’ai souhaité ainsi, par ce geste d’apaisement, non seulement répondre à la demande des gilets jaunes, mais également faciliter le dégagement des entrées de ville et la libre circulation pour que les commerçants de centre-ville, devant leur détresse alarmante, puissent exercer leurs activités normalement. Et aussi, afin que tous les Saintais et les autres visiteurs puissent accéder facilement dans notre belle ville en cette période de Noël, particulièrement propice aux achats et à la fréquentation des animations.
Dans ce contexte, et dans un vrai souci d’apaisement pour tous les Saintais, je maintiens ma proposition d’une mise à disposition d’une salle pour les gilets jaunes. Dans l’attente de votre réponse. Cordialement ».

Jean-Philippe Machon, maire de Saintes

jeudi 13 décembre 2018

Saintes/Grève : rassemblement vendredi 14 décembre à l'appel de la CGT

Dans le cadre de l'appel interprofessionnel à la grève lancé par la CGT, un rassemblement se tiendra vendredi 14 décembre à 10 h 30 devant le Palais de Justice de Saintes.

Il s'agit d'exiger du gouvernement l'arrêt de la destruction de l'ensemble des conquêtes sociales et, notamment : l’augmentation des salaires et pensions, passant par une hausse conséquente du SMIC, l’annulation de la hausse de la CSG ; l’indexation des salaires et retraites sur la hausse des prix ; l’amélioration des services publics, notamment dans l’éducation, la santé, les transports, etc avec créations d’emplois au statut pour leur développement ; l’arrêt des suppressions d’emplois et des licenciements ; le retrait du projet de réforme des retraites (dite « à points » et régime universel), le maintien des 42 régimes spéciaux ; l’abrogation de la loi Travail et des ordonnances Macron ; l'abrogation de la réforme du baccalauréat, de la réforme des lycées, l'abandon de Parcoursup.

• Une réunion du comité de suivi des restructurations relatives à l'abandon par la SNCF de la maintenance industrielle du matériel roulant sur le site de Saintes du TICP (Technicentre industriel Charente-Périgord) aura lieu demain vendredi 14 décembre à 10 heures en mairie de Saintes. Direction SNCF, élus, organisations syndicales de cheminots y seront présents.

Saintes/Noëls blancs : patinoire, village canadien, tempêtes de neige, Père Noël, ateliers, animations



La patinoire place Bassompierre







© Photos Nicole Bertin