samedi 22 septembre 2018

Hélène Bertrand en concert à Saint Georges de Didonne


Musée de la Marine/Rochefort : journée mondiale des sourds


vendredi 21 septembre 2018

Samedi 22 septembre : Union Royan/Saintes Océan Volley-Ball contre le CNM Charenton

Samedi 22 septembre, Maxime Gauthier, passeur de l'Union Royan/Saintes Océan Volley-Ball, et ses coéquipiers effectueront leur baptême du feu en championnat de France Elite Masculine (NDLR : 1ère division fédérale soit le 3ème plus haut niveau hexagonal). Pour le compte de la 1ère journée de la 1ère phase, les Maritimes se déplacent dans la salle du CSM Charenton (Val-de-Marne). Coup d'envoi de la rencontre à 20 h au complexe sportif Nelson Paillou de Charenton-le-Pont. Même s'ils font figure d'outsiders puisque tous juste promus à ce niveau, les Royano-Saintais ont peut-être un coup à jouer en région parisienne

Maxime Gauthier
« On a bien bossé depuis la reprise de l'entrainement le 28 août avec Jean-Baptiste, notre préparateur physique. On a fait de très bonnes séances. Je suis confiant. Logiquement, on est prêts. On a tout fait pour l'être en tout cas. On est des compétiteurs. Car notre objectif est bien de finir dans les 3 premiers de la 1ère phase. Ce qui passe donc par une victoire à Charenton. Plus tôt on sera maintenus, mieux ce sera. Car la phase playdowns, c'est 10 équipes dont 4 qui redescendront en Nationale 2. Finir dans les 3 premiers de cette phase est donc notre objectif. Objectif qu'on va essayer d'atteindre. Cette poule me semble assez homogène. Même si je pense que les nordistes d'Halluin semblent au dessus du lot, étant parvenus à conserver la très grande majorité de leurs joueurs. Et puis ce qui n'est pas négligeable nous concernant, c'est que notre groupe est lui aussi quasiment le même que l'an passé. Les nouveaux se sont parfaitement intègrés dans le collectif. A l'image de notre central Donovan Teavae. Donovan va nous apporter beaucoup. J'ai joué pendant une saison avec lui à Cambrai en Ligue B. On s'entendait bien. Il va nous être très utile. Il devrait faire beaucoup de bien à notre autre central Wilson Bono » confie un Maxime Gauthier qu'on sent impatient.

Serein, on semble l'être un peu moins dans le Val-de-Marne si l'on en croit les propos de Xavier Ziani. Ceci même si les franciliens, entrainés depuis 4 saisons maintenant par l'ex-central du Paris Volley et d'Asnières, évolueront en Elite pour la 2ème année consécutive et même si les banlieusards ont plusieurs fois évolué à ce niveau au cours des 10 dernières saisons.
« Notre objectif est de nous maintenir tout simplement. Maintenant, je ne m'attends pas à finir dans les 3 premiers à l'issue de la 1ère phase. Même si c'est ce qui nous permettrait de disputer les playoffs en 2ème partie de saison et donc de nous maintenir directement. Mon équipe n'est plus la même. Même si j'ai réussi à conserver une petite partie de l'ossature de l'an passé, il y a eu 5 départs. Que j'ai beaucoup de mal à compenser notamment aux postes de pointu et de réceptionneur-attaquant. J'ai, par exemple, dû rappeler un joueur qui n'a pas joué l'an dernier car blessé pour nous filer un coup de main. Et puis les deux tiers de mon équipe sont composés de très jeunes joueurs qui ont moins de 25 ans qui ne connaissent pas le championnat Elite. On ne sait pas où on va. Maintenant, tout sera possible. Suite à la refonte des championnats professionnels de Ligue A et ligue B cette saison (NDLR : Passage de la Ligue A à 14 clubs au lieu de 12 et de la Ligue B de 12 à 10 clubs), aucun club n'a été relègué cette année et 4 équipes sont montées en ligue B au lieu de 2. Il n'y a donc logiquement plus de grosses cylindrées. Sauf peut-être les nordistes d'Halluin et Caudry, si ils sont parvenus à conserver leurs effectifs respectifs, qui feront office de favoris. Car ces 2 formations ont montré des choses intéressantes la saison dernière. Ce championnat Elite va donc être palpitant et très ouvert. Tout le monde aura sa place cette année. Que ce soit Marseille ou encore l'Union Royan/Saintes Océan Volley-Ball ».

Seul petit bémol côté maritime. David Micheneau, un des centreaux, ne sera pas du déplacement insuffisamment remis de sa rupture des ligaments croisés.

Samedi 22 septembre 20 h au complexe sportif Nelson Paillou de Charenton-le-Pont : 1ère journée de championnat de France Elite masculine : CNM Charenton - Union Royan/Saintes Océan Volley-Ball

Nicolas Cartier

Rugby/Pons : Le plaisir du jeu sans le plaquage !

Proposé par la Fédération Française de Rugby, dans une démarche de développement de nouvelles formes de jeu, le rugby à 5, que l’on appelle aussi “rugby à toucher” (RAT), ouvre la pratique du ballon ovale à un large public


Tous les vendredi soir à partir de 19h15 sur le terrain, au stade à Pons, la section de rugby à toucher à 5 du ROP, rebaptisée “ROP Hop Hop”, se retrouve pour une bonne séance d’entraînement et de mini-matchs sous la houlette d’encadrants. Du physique, de la technique, des stratégies, des combinaisons, des étirements et beaucoup de bonne humeur, sont les ingrédients nécessaires pour bien accueillir et faire progresser les joueurs… et les joueuses, toujours plus nombreuses !

Spectaculaire et ludique, la discipline, qui présente aussi la particularité d’être mixte, permet de découvrir le jeu en toute sécurité et donc d’accueillir tous types de licenciés : beaucoup d’anciens XVistes, des joueurs en convalescence, des sportifs ayant touché un peu le ballon ovale auparavant, des débutants et des femmes voulant entrer dans la grande famille du rugby sans pratiquer un sport de contact.

Grâce à cette diversité, la section peut aligner des équipes dans 3 catégories : + 35 ans, mixte et Open (à partir de 18 ans).

Mais le rugby à 5 ne serait pas rugby sans convivialité, les entraînements se prolongent souvent autour de quelques verres, pots de Noël ou galettes des rois, et la convivialité est également le maître mot .

A bientôt sur le terrain ou au club house le vendredi soir !

Des règles simples ouvert à tous débutants(es) confirmés(es) et anciens
Action de toucher l'adversaire sur n'importe quelle partie du corps, du ballon ou des vêtements. On doit à ce moment crier "touch", ce qui permet à l'adversaire de savoir qu'il a été touché.

Après un touch, le joueur touché doit effectuer la remise en jeu (rollball) à l'endroit du touch (le mark). Un touch peut être effectué avec une ou deux mains mais ne doit jamais être violent sous peine de pénalité. Si un joueur est touché au moment où il marque un essai, le touch est accordé et l'équipe attaquante doit se replier sur la ligne des 5 mètres pour sa prochaine attaque.

Chaque action dans la zone des 5 mètres doit être démarrée sur la ligne des 5 mètres pour l'attaque et la ligne d'essai pour la défense. À chaque touch, l'arbitre décompte à haute voix le nombre de touches effectués. Au cinquième touch, l'arbitre doit annoncer "dernier touch". Lorsque les joueurs d'une équipe ont été touchés 6 fois, le ballon passe à l'équipe adverse. Si un joueur passe le ballon au moment où il est touché ou après, c'est un touch and Pass, pénalisé par la perte du ballon.

Contacts : www.facebook.com/touchrugby.pons.1

Manifestations : salon de l'habitat, talents de femmes, Odyssée bohême à Saintes, fête des plantes à Trizay, musique au château de Dompierre, course à Cognac

A noter sur vos tablettes !