samedi 19 septembre 2020

Saintes : Artur et Haykuhi Avetisyan-Sakanyan parrainés par Michel Roux, maire de Saint-Vaize

Communiqué de Benoît Biteau, député européen, en soutien à la famille Avetisyan-Sakanyan menacée d'expulsion

La mairie de Saint-Vaize où aura lieu le parrainage républicain

« Cette famille a sa place parmi nous. Michel Roux, maire de St-Vaize, s’engage pour la protection de la famille Avetisyan-Sakanyan, réfugiée d’Arménie et menacée d’expulsion. Il officialisera son parrainage républicain samedi à 15 h à la mairie de Saint-Vaize.

Intégrés et parents d’enfants nés et scolarisés à Saintes, Artur et Haykuhi Avetisyan-Sakanyan sont menacés d’expulsion vers l’Arménie, pays qu’ils ont fui il y a plus de sept ans car leurs vies y étaient menacées.

Au milieu de l’été, le Tribunal administratif de Poitiers avait annulé l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) prononcée à leur encontre par le préfet de Charente-Maritime. Hier, la famille vient d’apprendre que la préfecture faisait appel de ce jugement en première instance.

Le combat pour la régularisation est donc relancé pour cette famille intégrée, francophone et hautement qualifiée sur le plan professionnel. Ils pourront compter sur leur comité de soutien, présidé par Anaïs Wong, et qui compte dans ses rangs citoyens, artistes et élus, pour les accompagner dans cette épopée judiciaire.

Jean-Nicolas Richard, directeur du Conservatoire de Saintes sera présent à la cérémonie de parrainage pour jouer du Bach... Une autre manière de s’affranchir des murs et des frontières ».

vendredi 18 septembre 2020

Saintes : Semaine européenne de la mobilité jusqu'au 22 septembre, la CDA s'engage

A l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité organisée jusqu'au 22 septembre, Bruno Drapron, président de la Communauté d’Agglomération de Saintes et les associations Saintes à Vélo, Boiffiers-Bellevue et le BMX Saintais vous donnent rendez-vous samedi 19 septembre de 10h à 17h au jardin public de Saintes

Soucieuse d’offrir à ses habitants une offre de transport la plus diversifiée possible, l’Agglomération, en partenariat avec les associations, propose plusieurs animations gratuites : Stands d’information sur l’offre de mobilité du territoire : réseau Buss, Bicy’s, Rezo Pouce ; essais gratuits de vélos à assistance électrique ; parcours de BMX proposé par le club BMX Saintais ; stand de marquage de vélos contre le vol et conseils d’entretien courant par l’association « Saintes à vélo » ; « vélos smoothie et vélos crêpes » : reliés à des ustensiles de cuisine, les vélos permettent aux usagers qui pédalent de préparer leur boisson ou leur crêpe.

Par ailleurs, à l’occasion de la Journée du Transport Public, le ticket Buss est gratuit sur l’ensemble du réseau Buss et Allo’buss le 19 septembre. Un jeu concours est également organisé par Buss sur sa page Facebook. Un vélo classique et des abonnements Bicy’s sont à gagner.

La Communauté d’Agglomération et le réseau Buss profitent de la Semaine de la Mobilité pour lancer les Bicy’s, le service de location de vélos électriques longue durée. Toute l’information sur cette offre est disponible sur le site www.bicys.fr.

Saintes : Résilience et sécurité alimentaire en Saintonge avec Stéphane Linou

Les associations Terre Habitat 17 et Terre de liens invitent Stéphane Linou, pionnier du locavorisme* en France pour une conférence-débat jeudi 1er octobre à 20h à la salle Saintonge à Saintes. Il y développera la question de l’autonomie alimentaire des territoires, de la nécessaire relocalisation de la production agricole fermière, et du risque encouru pour la sécurité publique en cas de pénurie.

* Personne qui décide de se nourrir d'aliments produits près de chez elle, localement, et de saison, afin de contribuer au développement durable.



 L’invité

 Géographe de formation, ancien conseiller général de l'Aude et conseiller municipal de Castelnaudary, sapeur-pompier volontaire, conseiller en développement local, pionnier du mouvement Locavore, Stéphane Linou s'attache depuis plusieurs années à articuler les thèmes des ressources alimentaires, du continuum sécurité-défense, de la gouvernance et des adaptations.

 En 2008, le Chaurien s’était uniquement nourri d’aliments produits à moins de 150 km de chez lui pendant un an, liant sa démarche à un scénario de pandémie grippale bloquant la chaine d’approvisionnement alimentaire... Depuis, il prône l’importance de disposer des ressources alimentaires sur les territoires, notamment pour une question de sécurité publique : « Ni les habitants, ni l’État, ni les magasins ne stockent. Et il n’y a plus beaucoup de paysans. On n’est pas autonome. Même nos territoires ruraux sont perfusés par la grande distribution. Des troubles à l'ordre public peuvent facilement survenir. »

 En juin 2019, il publie un livre-enquête issu d’un mémoire de recherche de Mastère spécialisé en gestion des risques sur les territoires, intitulé « Résilience alimentaire et sécurité nationale ». Lauréat du prix ‘‘Information préventive et résilience des territoires’’ au Forum national sur les Risques Majeurs, il a directement inspiré la sénatrice Françoise Laborde qui a défendu le 12 décembre 2019 un projet de résolution intitulé comme son livre-enquête. Au Sénat, le gouvernement a pour la première fois, validé la pertinence de ce sujet.

Les associations organisatrices

 Créée en 2008, Terre Habitat 17 cherche à bâtir les piliers d’une vie à la fois plus autonome, et respectueuse de la Nature. Ses axes de réflexion et d’action sont : l’eau, l’énergie, l’alimentation, l’habitat, la mobilité. L’association coopère avec les acteurs locaux pour mettre en place des rendez-vous de sensibilisation à l’environnement, de réflexion autour d’alternatives écologiques, de création de prototypes. Elle complète cette démarche de terrain par l’organisation de séminaire à destination des élus et des conférences tout public.

 Terre de liens est un mouvement citoyen né en 2003 et déployé sur tout l’hexagone via des antennes locales. Il vise à préserver les terres agricoles et à permettre l’installation de paysans en agriculture biologique via des baux ruraux environnementaux. Grâce à ses 25 000 adhérents, à l’épargne solidaire et au don, près de 210 fermes et plus de 5 500 hectares de terre ont été acquis partout en France métropolitaine. A travers ses collaborations avec de multiples acteurs (associations, collectivités territoriales, organisations paysannes et/ou environnementales), Terre de Liens met en œuvre un dialogue territorial et anime le débat public sur la question du foncier agricole.

Conférence- débat : jeudi 1er octobre à 20h, Auditorium de la Salle Saintonge, Saintes. Entrée et participation libres.

 Terre Habitat 17 organise la journée du jeudi 1er octobre un Séminaire à destination des élus de la CDA Saintes et des CDC voisines sur le thème de l’autonomie alimentaire des territoires. Ce rendez-vous traitera des problématiques de l’accès au foncier (avec Terre de liens) et de l’approvisionnement local pour une sécurité alimentaire (par Stéphane Linou).

 Pour allier théorie et pratique, un diner « local, chic et pas cher » montrera la capacité (ou non) de nos territoires (moins de 50 km de chez soi) à fournir un repas complet sans se ruiner (moins de 9,50€/personne). Ce défi « Je viens manger local chez vous » signé Stéphane Linou, sera relevé par un élu saintongeais vendredi 2 octobre.

Saintes : Vente aux enchères de peintures, bijoux, argenterie, meubles et objets d'art du fonds Pierre Loti


Saint-Bonnet sur Gironde/Vendange : le préfet en visite sur l'exploitation d'Anthony Brun

Mercredi après-midi, Nicolas Basselier, préfet de Charente-Maritime, s’est rendu au Pas du Geay, dans une exploitation viticole (fins bois) située à Saint-Bonnet sur Gironde. Il y a rencontré Anthony Brun élu récemment à la présidence de l’Union Générale des Viticulteurs pour l’AOC Cognac (UGVC)

La vendange bat son plein  
Le Préfet accompagne Anthony Brun qui s'apprête à vendanger quelques rangs de vigne
Aux côtés de Jérôme Aymard, sous-préfet de Jonzac, ce rendez-vous a été l’occasion pour le préfet de partager ce moment convivial qu’est la vendange et d’évoquer la situation viticole. Joignant le geste à la parole, le représentant de l’Etat n’a pas hésité à grimper sur la machine à vendanger, accompagnant Anthony Brun dans sa collecte. Deux rangs de vigne et voici une première cueillette à décharger. A cette saison, la récolte du raisin bat son plein au pays de l’Ugni blanc, variété destinée au cognac. Sous les feuilles, apparaissent de longues grappes dorées que l’été accompagne dans leur maturité. 

Cette année, le rendement sera moyen et le syndicat, qui tient compte de la situation liée aux retombées du Covid-19 en particulier, a pris les devants : le rendement annuel maximum autorisé Cognac a été fixé à 12,80 hl AP/ha. Ce rendement ainsi que l’utilisation des stocks de réserve climatique (63 000 hl AP disponibles) contribueront à atteindre l’objectif de production de 860 022 hl AP pour cette même année. Si les marchés restent stables (USA, Asie), nombreux craignent que les Etats-Unis instituent de nouvelles taxes sur les spiritueux comme ils l’ont déjà fait sur les vins français. 

Vendange mécanique d'un vignoble d'Ugni blanc
Transfert des raisins dans le tombereau

Anthony Brun, Nicolas Basselier, préfet

Outre la récolte, la visite a permis de découvrir les différents matériels, pressoir, tombereau, cuves en inox indispensables au vigneron. Un investissement conséquent de plusieurs milliers d’euros. « L'UGCV veille à la bonne régulation des débouchés. Nous travaillons également à l’évolution de nos pratiques de culture et à leur amélioration. L’agro-écologie est inscrite dans le plan de relance » souligne Anthony Brun, 36 ans, dont l’exploitation s’étend sur une trentaine d’hectares.

Il livre en vin, eau de vie et ne distille pas. Plus que les autres, cette jeune génération de viticulteurs s’adapte aux réalités environnementales et bien sûr aux priorités du marché. Ce dernier a été très fluctuant au cours des décennies précédentes, affichant des hauts et des bas dont se souvient fort bien Michel Amblard de la Chambre d’Agriculture.

Nicolas Basselier, qui a déjà exercé dans des territoires viticoles (Champagne, Yonne, Corrèze, Bouches du Rhône) s’est montré très intéressé par ce secteur d’activité. Il a rappelé les relations constructives qui existent entre la profession et l’administration, la région de Cognac étant un fleuron mondialement connu.

MM. Basselier, Brun, Aymard
Opération vers le pressoir

• L’UGVC, syndicat viticole des producteurs de l’AOC Cognac, a vu le jour en novembre 2011. Elle regroupe aujourd’hui 2 200 viticulteurs et représente 65 % de la superficie Cognac. « Forte de cette reconnaissance, les membres élus à l’UGVC s’engagent à représenter et défendre l’intérêt des producteurs de l’appellation » souligne son nouveau président Anthony Brun. « Les actions consistent en une mise en place d’une politique syndicale cohérente en matière de défense et de préservation des intérêts des producteurs Cognac afin d’assurer un bon équilibre entre l’offre et la demande avec le négoce. Parmi les sujets viticoles importants, la régulation de la production, autorisations des plantations, protection de l’IG Cognac, l’évolution des pratiques environnementales, la gestion des aléas climatiques, la fiscalité agricole, les transmissions ou encore l’alcool et santé ».

• Anthony Brun cultive aussi des céréales et des kiwis. Il en livre aux écoles de proximité, Super U et à la coopérative de Sainte-Foy la Grande. 

• Vendanges à la main ? Chez Anthony Brun, la vendange est mécanique. « Si je devais vendanger à la main, il me faudrait une très grosse équipe » déclare Didier Bureau, viticulteur à Saint-Sulpice de Cognac. Et par les temps qui courent, la main d’œuvre est difficile à trouver…

Jérôme Aymard, sous préfet de Jonzac, aux côtés de Michel Amblard et Jean-Christophe Baraud

• Favorisées par les débouchés, de nouvelles plantations ont lieu dans la région (situation qui en inquiète quelques-uns, craignant des surproductions à l’avenir). On assiste également à une réorganisation du vignoble, les vieilles vignes étant arrachées.  

• La mise à jour du Business Plan approche, avec l’élection en novembre prochain du nouveau président de l’interprofession.

• A l’essai, de nouveaux cépages qui nécessitent moins de traitements phytosanitaires (le plus grand risque restant la flavescence dorée). A Vallet, près de Montendre, Jean-Christophe Baraud a planté du Souvinier gris (autorisé en France depuis 2017) qui ne demande que deux traitements (contre six ou sept habituellement). Expérience à suivre.

• Dans un souci de concertation et de dialogue, la Chambre d’Agriculture de Charente-Maritime a élaboré une "charte riverains" destinée à favoriser les échanges entre riverains, agriculteurs et élus locaux. Ses objectifs visent notamment à reconstruire un lien entre agriculteurs et population. 

Outre la vigne, Anthony Brun produit des céréales et des kiwis
• RÉGLEMENTATION COGNAC RÉCOLTE 2020

• Rendement annuel Cognac récolte 2020 : 12,80 hl AP/ha (soit 128 hl vol. au TAV de référence de 10 % vol./ha).

• Réserve climatique : 10 hl AP/ha par cru en cumulé dans la limite d’un rendement butoir de 16 hl AP/ha. La réserve doit être constituée entre le rendement annuel et le rendement butoir.

• Excédent au-delà du rendement annuel : livraison et destruction par envoi aux usages industriels (art D645-22 du Code rural).

Le Préfet répond aux questions des journalistes 
• Aux côtés du Préfet du Sous-Préfet, participaient à cette rencontre des viticulteurs membres de l’UGVC Cognac, Alain Priol, directeur de la Direction départementale des territoires et de la mer, Bastien Brusaferro, chargé d’affaires à l’UGVC, etc.

jeudi 17 septembre 2020

Saint-Aigulin : quatre classes fermées en raison du Covid-19 depuis ce matin jeudi

Emoi à Saint-Aigulin, dans le Sud Saintonge, où une famille, une maman et ses six enfants fréquentant respectivement les écoles maternelle, primaire, les classes de 5e et 3e du collège et le lycée s’est révélée positive au Covid-19

En conséquence, depuis ce matin jeudi, plusieurs classes de la commune sont fermées pour sept jours  : il s’agit de la moyenne et la grande sections de maternelle (les petits se retrouvant ensemble dans la cour de récréation et au réfectoire), du cours préparatoire et d’une classe mixte regroupant des CE et des CM en primaire.

Les résultats des tests effectués dans un laboratoire de Ribérac, en Dordogne, ont été connus en début de semaine. La mère des enfants a alors averti les différents établissements scolaires. Des mesures ont été prises afin d’éviter une propagation du virus, les élèves et adultes ayant côtoyé les « cas contact » devant être testés rapidement, mesure chapeautée par l’Assurance Maladie. 

Au collège et au lycée, aucune fermeture n’a pour l’instant été envisagée puisque le masque y est obligatoire. 

La maire de Saint-Aigulin, Brigitte Quantin, et le conseil municipal vivent cette situation délicate avec courage : « Même si nous étions préparés à cette éventualité compte-tenu de la situation nationale, c’est toujours un choc. Depuis deux jours, on ne touche pas terre, les parents sont paniqués et notre rôle est de les rassurer. Les enfants qui ont été en contact avec le virus doivent rester chez eux. Des tests vont avoir lieu. Il ne faut pas céder à la panique ». A noter qu’aucun membre de cette famille n’a été hospitalisé.

Réserve naturelle de la Massonne : Rendez-vous avec les veilleurs de vent du 9 au 11 octobre

« Le monde ne mourra pas par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement » Gilbert Keith Chesterton

La Réserve Naturelle Régionale de La Massonne (la griserie Saint-Symphorien) et Nature Environnement 17 organisent la 2é édition des Veilleurs de Vents du 9 au 11 octobre prochains

Créé en 2017 par Nature Environnement 17 et les co-gestionnaires de la Réserve Naturelle de La Massonne, le festival Veilleurs de Vent est l’occasion de sensibiliser le public à la beauté de la nature et à sa nécessaire préservation. Prenant pour thème « l’érosion de la biodiversité et les conséquences du changement climatique ». Les artistes en résidence sont invités à créer une œuvre sur le site : Bruno Barbara, ébéniste, charpentier de Marine ; Jean-Michel Bénier, artiste peintre et écrivain voyageur ; Caroline Blanchemain, artiste peintre ; Denis Ducroz, cinéaste et écrivain ; Léa Forest, cinéaste et actrice ; Jean-Marie Gilardeau, professeur d’université ; Julian Hélène, créateur de « machines extraordinaires » ; Héloïse Hélène, artiste peintre ; William Lebgill, acteur ; Viviane Moore, écrivaine ; Yves Paccalet, écrivain et philosophe ; Alain Persuy, écrivain et écologue ; Catherine Poulain, écrivaine ; Pierrem Thinet, musicien voyageur.

La Réserve Naturelle de La Massonne ouvrira ses portes et invitera le public à partager un nouveau regard sur la nature.

• Cet automne, Jean Giono sera l'invité d'honneur de ces rencontres

Un extrait de "Un roi sans divertissement", la première page de cet étrange roman. Où il est question d'un arbre...

" Frédéric a la scierie sur la route d'Avers. Il y succède à son père, à son grand-père, à son arrière-grand-père, à tous les Frédéric.

C'est juste au virage, dans l'épingle à cheveux, au bord de la route. Il y a là un hêtre; je suis bien persuadé qu'il n'en existe pas de plus beau: c'est l'Apollon- citharède des hêtres. Il n'est pas possible qu'il y ait, dans un autre hêtre, où qu'il soit, une peau plus lisse, de couleur plus belle, une carrure plus exacte, des proportions plus justes, plus de noblesse, de grâce et d'éternelle jeunesse : Apollon exactement, c'est ce qu'on se dit dès qu'on le voit et ce c'est ce qu'on se redit inlassablement quand on le regarde. Le plus extraordinaire est qu'il puisse être si beau et rester si simple. Il est hors de doute qu'il se connaît et qu'il se juge. Comment tant de justice pourrait-elle être inconsciente? Quand il suffit d'un frisson de bise, d'une mauvaise utilisation de la lumière du soir, d'un porte à faux dans l'inclinaison des feuilles pour que la beauté, renversée, ne soit plus du tout étonnante."

• La Réserve Naturelle Régionale de la Massonne

Située aux confins des Landes de Cadeuil, sur la rive orientale du Marais de Brouage, la Réserve Naturelle Régionale de La Massonne abrite une importante mosaïque d’habitats naturels. Avec plus de 600 espèces végétales, le site est l’un des plus riches de l’Ouest de la France et contribue de ce fait à la protection et à la conservation des zones humides.

Cette extraordinaire juxtaposition d’habitats génère une diversité de paysages exceptionnelle qui donne au sentier découverte qui la parcourt une occasion rare de s’immerger au cœur d’une nature vierge de toute pollution visuelle.

• Contacts :

Nature Environnement 17 (NE 17) : Sandra Laborde sandra.laborde@ne17.fr

Jean Michel Bénier - Logis de la Maçonne -17620 La Gripperie Saint Symphorien

Courriel : jeanmichel.benier@wanadoo.fr

mercredi 16 septembre 2020

Ouverture d'une formation de masseur-kinésithérapeute à La Couronne, fruit d'un partenariat visant à réduire les inégalités territoriales

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Françoise Jeanson, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine déléguée à la Santé, Marie-Luce Rouxel, directrice déléguée à la formation à la Croix-Rouge française, François Bonneau, président du Conseil départemental de la Charente, et Yves Jean, président de l'Université de Poitiers,  participeront à l'inauguration d'une antenne déconcentrée de l'institut de formation en masso-kinésithérapie de la Croix Rouge française de Limoges lundi 21 septembre sur le Campus Santé Angoulême (86 route de breuty à La Couronne)

 


Ce projet collaboratif s'inscrit dans la stratégie régionale qui prévoit la création de formations délocalisées de façon ponctuelle pour répondre au plus près aux besoins d'une partie du territoire régional. En l'occurrence, dans le département de la Charente, la démographie professionnelle des kinésithérapeutes est la plus faible de la région Nouvelle-Aquitaine.

Ce projet est multi-partenarial, initié par l'association Ardevie, en lien avec le Département de la Charente, la Croix-Rouge française, l'Université de Poitiers, l'ARS et les représentants de la profession. Il s'agit d'une première promotion de 15 étudiants.

 La Région finance les 1ère et 2ème années car elle souhaite que cette formation expérimentale soit gratuite pour les étudiants. Les 3ème et 4ème années seront financées par le dispositif des contrats d'apprentissage : 56 195 euros en 2020, 206 269 euros en 2021, 300 150 euros en 2022, 300 150 euros en 2023, 243 955 euros en 2024 et 93 880 euros en 2025.  

Saintes/Médiathèque : Première "Broc'aux Livres" samedi 26 septembre

LA MÉDIATHÈQUE DE LA CHARENTE-MARITIME DÉSTOCKE !
RENDEZ-VOUS SAMEDI 26 SEPTEMBRE À SAINTES DE 10 H A 18 H


La Médiathèque Départementale effectue régulièrement un travail de tri de ses ouvrages afin d'épurer les collections et de toujours proposer une offre de qualité au réseau de bibliothèques de la Charente-Maritime (Communes de moins de 10 000 habitants). Le fruit de ce tri fait régulièrement l'objet de don ou de destruction, mais un grand nombre de livres restent en rayon. Il est alors nécessaire de déstocker ! Afin de donner une seconde vie à ces documents, la médiathèque organise pour la première fois une vente à destination du grand public !

 UNE JOURNÉE POUR ACHETER DES LIVRES ET DES CD À 1€

Contenus obsolètes, documents en mauvais état, actualisation des collections. Ce sont 6000 documents, issus de tout genre littéraire et musical et destinés à tous les âges, qui seront mis en vente au prix unitaire d’un euro.
Des animations seront également proposées en plus de cette vente comme des visites guidées, escape game, découverte de jeux, lectures, exposition ...

 UNE VENTE SOLIDAIRE AU PROFIT DE "BIBLIOTHÈQUES SANS FRONTIÈRES"

Le fruit de cette vente sera versé à l’association "Bibliothèques Sans Frontières" et les documents invendus seront également remis à cette association qui œuvre pour réduire les inégalités en ouvrant des bibliothèques en France et dans le monde.
Cette action s'inscrit dans une démarche solidaire que la Médiathèque mène déjà en donnant régulièrement des ouvrages à des services et organismes à vocation sociale comme par exemple les Restos du Cœur, les assistants maternels et familiaux du Département, le foyer de l’enfance, etc.

• À PROPOS DE "BIBLIOTHÈQUES SANS FRONTIÈRES" 
"Bibliothèques Sans Frontières" (BSF) est une association fondée en 2007 à Paris, à l'initiative de l'historien Patrick Weil. Elle cherche à rapprocher de la culture ceux qui en sont le plus éloignés par le soutien direct aux personnes les plus fragiles ou via les bibliothèques et structures éducatives. Depuis treize ans, l'association favorise ainsi l'accès à l'information, à l'éducation et à la culture auprès de celles et de ceux qui en sont privés. Elle souligne le rôle essentiel de l'éducation pour lutter notamment contre les inégalités sociales.

 BIENVENUE DANS LES COULISSES DE LA MÉDIATHÈQUE DE LA CHARENTE-MARITIME

À l’occasion de cette opération, l’équipe de la Médiathèque Départementale aura le plaisir de réaliser des visites guidées de ses locaux et de faire découvrir ses missions et le soutien qu’elle apporte au quotidien aux bibliothèques des communes de moins de 10 000 habitants de la Charente-Maritime. Le rôle de la Médiathèque dDépartementale est de développer l’offre de lecture publique pour permettre à tous les Charentais-Maritimes et dans tout le Département d’avoir accès à une collection de documents conséquente, actualisée et variée. Ainsi elle accompagne les 200 bibliothèques affiliées du Département selon 4 axes majeurs :
- ACCOMPAGNER ET CONSEILLER
Elle conseille et accompagne les communes qui souhaitent créer des bibliothèques ou des médiathèques de lecture publique. Elle propose aussi des conseils et des aides pour le fonctionnement de la bibliothèque. PRÊTER
C'est un fonds de 342000 livres, 29 000 CD et 11000 DVD qui est mis à la disposition du réseau des bibliothèques leur permettant de proposer à leurs publics des nouveautés régulières et une réponse adaptée à leurs attentes.

- FORMER
La Médiathèque Départementale élabore un programme annuel de formation, destiné aux 1300 professionnels et bénévoles impliqués dans la gestion des bibliothèques et médiathèques.

- ANIMER
Des expositions, des tapis narratifs, des théâtres d'images kamishibaï, des jeux vidéo et de société et autres outils d’animation sont à disposition des bibliothèques et médiathèques du réseau pour leur permettre de programmer des animations au sein de leur structure.
Le Département, via sa Médiathèque, organise chaque année des temps forts visant à promouvoir la lecture publique auprès des jeunes : Le Prix littéraire des collégiens, le Festival petite enfance...

• INFOS PRATIQUES
Médiathèque Départementale de la Charente-Maritime
34, rue de Chermignac à Saintes
Vente ouverte de 10h à 18h tél. 0546950407 mail : mediatheque.departementale@charente-m

Jonzac/Votre Salon : Des prothèses capillaires pour rester féminine malgré le cancer

Permettre aux femmes qui suivent une chimiothérapie de garder leur féminité est l’objectif que poursuit Céline Herriberry, responsable du salon de coiffure situé rue Sadi Carnot à Jonzac. Y sont proposées des prothèses capillaires synthétiques ou naturelles "d’une grande qualité" et disposant de l’agrément de la Sécurité Sociale


Elle dégage une énergie formidable et fourmille de projets. Céline Herriberry s’est destinée à la coiffure dès l’âge de 16 ans. « J’ai commencé à travailler chez ma cousine à Saint-Palais de Blaye, puis nous nous sommes associées avant que je ne rachète son fonds de commerce » explique-t-elle avec une vivacité qui en dit long sur son caractère ! 
L’ouverture de nouveaux salons dans la région est une suite logique. Elle compte alors parmi sa clientèle des commerçantes de Jonzac (Nathalie, Angélique, Laetitia) qui lui disent : « Mais quand viendras-tu t’installer dans la capitale de la Haute-Saintonge ? ». Céline trouve l’idée intéressante. Encore lui faut-il un lieu d’implantation, bien placé de préférence. Le Petit Paris, qui abrita dans le passé un magasin de prêt-à-porter, est disponible. Inoccupé depuis des mois, il attend un renouveau. Elle contacte Freddy Paurion qui en est propriétaire. Ils se rencontrent et tout de suite, elle tombe amoureuse de cette grande maison au charme intemporel : « je me projette et réalise le potentiel que représente cet immeuble établi sur trois niveaux. Restait à le restaurer et surtout quel serait le montant du loyer qui devait être raisonnable ». 
Ses vœux sont exaucés et le 2 octobre 2019, s’inaugure Votre Salon de Jonzac qui s’ajoute à ceux de Mirambeau, Saint-Ciers sur Gironde et Montendre.

Céline Herriberry (à droite) aux côtés de ses collaboratrices
Aider les femmes atteintes d'un cancer

Outre les activités traditionnelles de ses salons de coiffure, Céline Herriberry a créé de nouveaux services. L’un concerne les prothèses capillaires s’adressant aux personnes qui suivent un traitement médical et perdent leurs cheveux. En effet, connaître une alopécie, qu’elle soit partielle ou totale, peut être vécue comme un véritable traumatisme. Proche d’une personne très chère décédée d’un cancer, elle sait ce que représente ces mois de lutte contre un ennemi invisible, maladie qui peut s’avérer fatale malgré les progrès de la médecine. Les femmes se trouvent désarmées, abîmées dans leur âme et dans leur corps. Outre la souffrance, leur physique se dégrade et cette situation les livre à leur triste sort.
Ayant accompagné son amie jusqu’au bout du chemin, Céline Herriberry sait combien l’épreuve est douloureuse. C’est pourquoi elle a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice. « Face au cancer, il est important de rester femme, de conserver son apparence et en cela les prothèses capillaires sont utiles ». Elle en propose une vaste gamme, en matière synthétique ou naturelle : « cheveux longs ou courts, 50 modèles disposant de l'agrément de la Sécurité sociale sont disponibles. Au Salon de Jonzac, des essais sont faits. Les prothèses sont ajustées en fonction du visage, du souhait de la cliente. Et lorsque les cheveux naturels repoussent, existent des colorations 100% végétales élaborées par une entreprise rochesaise Louise XIV. Elles n’ont aucun impact sur l’organisme » explique la responsable. S’ajoutent des soins « bien-être » réalisés par Valérie, formée au modelage énergétique : « ce massage rééquilibre les énergies après les séances de chimiothérapie. Il permet d’éliminer les toxines ». Le but recherché est de favoriser les méthodes douces, loin de la prise d’anxiolytiques.


Le mois prochain, les salons de Céline Herriberry verseront un euro (prélevé sur chaque prestation) aux associations de lutte contre le cancer du sein dans le cadre d'Octobre Rose. Par ailleurs, des manifestations sont prévues pour aider les personnes atteintes d’un cancer à se rencontrer et échanger. Cette annonce ne s’adresse pas qu’aux femmes puisque les hommes sont également concernés. 

Ainsi va la vie dans les Salons de Céline Herriberry qui, en cette période de Covid-19, respectent les gestes barrières et autres dispositions liées à la lutte contre le virus. Le week-end prochain à Jonzac, Votre Salon, partenaire de l'événement, participera à l’élection de Miss Egérie. Après le défilé, les jeunes talents de la coiffure présenteront des modèles symbolisant le courant Urban Street. A suivre !

L'équipe de Votre Salon Jonzac : Célia, Valérie, Louane et Maxime

mardi 15 septembre 2020

Journées européennes du patrimoine : Animations exceptionnelles au Jardin de Gabriel

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, la Région Nouvelle-Aquitaine propose de nombreuses animations au Jardin de Gabriel, lieu singulier d'art brut inscrit au titre des monuments historiques situé à Nantillé (Route départementale 129 - chez-Audebert)

(© inventaire Poitou-Charentes)
En 1969, Gabriel Albert, menuisier à la retraite, décide de réaliser son rêve : modeler des statues de taille humaine, en ciment, et les offrir au regard de tous, dans le jardin qui entoure sa maison. Pendant 20 ans, il crée cet univers poétique, faisant preuve d'inventivité et d'un goût prononcé pour la mise en scène. Il réalise 420 statues et bustes, représentant des personnages célèbres et anonymes. Sensible au devenir de cette œuvre, la Région Nouvelle-Aquitaine est devenue propriétaire, en 2014, du Jardin de Gabriel, de sa maison, de l'atelier, ainsi que des statues.
Plusieurs animations sont prévues les 19 et 20 septembre, avec le soutien de l'association des Amis du Jardin de Gabriel et de la commune de Nantillé :
- Randonnée pédestre « Dans les pas de Gabriel » : cette randonnée permettra de découvrir des éléments du patrimoine de Nantillé en lien avec la vie et l'œuvre de Gabriel Albert. De 10h à 13h le samedi 19 et le dimanche 20 septembre ; distance : 7 km.
- Visite libre ou guidée du Jardin de Gabriel : la visite permet de suivre, à l'intérieur du jardin, de la maison et de l'atelier, le parcours hors du commun et l'œuvre singulière de Gabriel Albert. De 10h à 13h et de 14h à 17h le samedi 19 et le dimanche 20 septembre.
- Cluedo « La nuit des statues » : ce jeu consiste à résoudre les énigmes en partant à la découverte d'indices dans le jardin. De 17h à 18h30 le samedi 19 et le dimanche 20 septembre. Début à 17h précises. Réservation au 05 49 36 30 05.
- Parcours-spectacle réalisé par Alcoléa et Cie : à la nuit tombée, Alcoléa et Cie proposera un parcours artistique qui mettra en valeur ces lieux qui lui étaient chers à Gabriel Albert. Le Jardin de Gabriel revêtira alors de magnifiques habits de lumières et des environnements sonores permettront d'entendre la voix de Gabriel. De 20h30 à 23h le samedi 19 septembre. Réservation au 05 49 36 30 05 (limité à 70 personnes).
Toutes ces animations sont entièrement gratuites. Le port du masque est obligatoire. Du gel hydro-alcoolique sera mis à la disposition du public.

Gestion de l'eau/irrigation : limitation provisoire des usages de l'eau

Conformément aux arrêtés cadre interdépartementaux en vigueur délimitant les zones d’alertes et définissant les mesures de limitation ou de suspension provisoires des usages agricoles de l'eau,
- aux mesures décidées par la Préfète de la Charente, pour le bassin Aume-Couture,
le Préfet de la Charente-Maritime prend les mesures de limitation des usages de l’eau suivantes :






Journées européennes du patrimoine : le riche programme des fortifications de Vauban

Blaye (© Office de Tourisme)

• Activités et visites guidées

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, les 19 et 20 septembre 2020, les douze fortifications de Vauban inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco proposent au public un programme riche et varié.
Parmi les activités prévues sur l’ensemble du week-end, des visites guidées, des ateliers pour le jeune public, des jeux de piste, des visites insolites et l’ouverture de certains espaces (bastions, souterrains, etc) donneront l’occasion au public de découvrir le patrimoine fortifié de Vauban sous un angle unique.

• Des journées sur le thème du patrimoine et de l’éducation
Cette année, les Journées européennes du patrimoine ont pour thème : « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! ». L’occasion pour les douze fortifications de Vauban de mettre l’accent sur le rôle du patrimoine au sein de l’éducation et sur la notion de transmission, avec notamment des ateliers à destination du jeune public sur l’éducation au temps de Louis XIV ou encore des visites guidées pittoresques et burlesques.


La Rochelle : La Préfecture ouvre ses portes samedi 19 septembre

Journées du patrimoine : 
La préfecture ouvre ses portes samedi 19 septembre, 40, rue Réaumur La Rochelle


Pendant sa période de plus grande prospérité, Michel Poupet, armateur et consul à la juridiction du Commerce, fait bâtir son hôtel en 1784 suivant le plan traditionnel, entre cour et jardin. En 1808, lors de la tournée d'inspection militaire de Napoléon sur la côte, le maire de La Rochelle, Paul Garreau fit convaincre l'Empereur de passer par sa ville. Accueilli en grande pompe, le souverain fut hébergé à l'hôtel Poupet, le plus vaste, le plus richement décoré, le plus accompli des hôtels rocherais.

• Visites guidées :
8 visites de 10 personnes maximum.
10H - 10H30 - 11H - 11H30 et 14H - 14H30 - 15H - 15H30

La visite guidée dure environ 45 min et est commentée par un guide de l'Office de Tourisme, permettant de découvrir le grand vestibule, le grand salon, la salle à manger, la chambre des ministres et le jardin.

• Réservation obligatoire au 05 46 27 43 13 de 9h à 12h et de 14h à 17h. 
Port du masque et pièce d'identité obligatoires

Montendre : World Clean Up Day au parc Mysterra


Comme chaque année, le parc Mysterra s'associe à l'initiative World Clean Up Day pour nettoyer les abords du parc et du lac Baron Desqueyroux à Montendre

> Rendez-vous à partir de 10 h sous la maison du parc pour récupérer gants et sacs poubelles. Des distributions auront lieu toute la journée du samedi 19 et dimanche 20 septembre
> Les déchets seront ramenés aux containers du parc où ils seront pesés : une place enfant sera offerte à ceux qui rapporteront le plus de déchets !

• Mesures sanitaires : le port du masque est obligatoire sur les points de collecte. Veillez à respecter les distances et gestes barrières durant le ramassage, tout au long de votre parcours.

Sénatoriales : arrêté préfectoral fixant la liste des candidats

Le préfet de la Charente-Maritime a signé le mardi 15 septembre, l’arrêté fixant la liste des candidats à l’élection des sénateurs de la Charente-Maritime du 27 septembre 2020.

La liste est consultable sur le portail des services de l’État :

http://www.charente-maritime.gouv.fr/Politiques-publiques/Citoyennete-Elections/Elections/Elections-politiques2/Elections-senatoriales/Elections-senatoriales-Le-dimanche-27-septembre-2020

1793 grands électeurs voteront pour élire les sénateurs de la Charente-Maritime dimanche 27 septembre de 8h30 à 17h30, au musée maritime à La Rochelle.

Les résultats seront proclamés en public, après la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire hexagonal, par la présidence du bureau du collège électoral, assurée en Charente-Maritime par la présidente du tribunal judiciaire, dès l’établissement du procès-verbal, rédigé à la fin des opérations de décompte des voix.

Jonzac/Journées du Patrimoine : Patrimoine et éducation, apprendre pour la vie !

Le thème des Journées Européennes du Patrimoine exprime l'envie constante de connaître et de comprendre notre passé à travers ses témoins


PROGRAMME :

Samedi et dimanche : 

L'âme Charentaise : Les us et coutumes charentais sont notre héritage culturel et un élément patrimonial à partager et à transmettre à toutes les générations.

- Exposition "Dictons charentais" rue du chemin de ronde (Galeries noires) et au jardin médiéval avec les Amis de Jonzac.

Samedi au moulin à eau et dimanche, place du Château, espace récréatif avec :

- Spectacles animaliers : Une collection d'animaux étranges, inquiétants, ou drôles. Une ambiance "Cabinet de curiosités". Un magicien et son apprenti maladroit qui essayent de se faire respecter de leurs animaux en tentant de les présenter au public, au travers différentes illusions auxquelles participent les enfants. Spectacles réguliers. rendez-vous en famille.
- Orgue de Barbarie avec le chanteur des rues.

- Exposition à l'Office de Tourisme : Notre campagne au rythme des saison avant 1914 (MSA/GEDAR).
- Centre culturel des Carmes : Exposition de Nadu Marsaudon, un artiste complet qui a durablement marqué la région avec une créativité inspirée de différents styles et voyages.
De 10h à 12h et de 14h à 18h

- Découverte du moulin à eau en compagnie des meuniers : Scénographie, présentation du moulin, de ses mécanismes et de l'univers de la rivière. De 10h à 12h et de 14h à 18h.
- Visite archéologique au moulin à eau : Visite commentée de l'exposition d'objets découverts autour de la villa gallo-romaine présentée au moulin à eau par Valérie Mortreuil, archéologue. À 10h30 et 15h00

Ateliers de la corderie : 7 ateliers d'artisans - 25, rue Ruibet Gâtineau de 10h à 18h

- Le château : à partir de 14h30, toutes les heures et dimanche à 10h30
- Le Jardin médiéval : Découverte des espèces et proverbes médiévaux avec les Amis de Jonzac. De 14h30 à 17h30

Uniquement le samedi :
Le temple protestant, rue Saint-Gervais de 14h30 à 18h - Découverte libre du Temple, projections diapositives et témoignages :
• 15h30 et 17h : Le scoutisme, les cours ruraux, lieux d'apprentissage pour la vie.
• 16h et 17h30 : Aller à l'école des infirmières ? Demeurer au pays ? Rester ou partir ? Des femmes qui ont osé.

BALADE CONTÉE et RÉGALADE : La belle histoire des arbres : Savez-vous que les arbres racontent à ceux qui savent les écouter la belle histoire de la Nature et des Hommes. La conteuse Sophie Salleron les connaît très bien et nous livre tous leurs secrets le temps d'une jolie promenade poétique autour du moulin. À 16h00 goûter offert. Sur inscription.

Uniquement le dimanche :
Piqthiu est au théâtre du château ! Le célèbre Piqthiu, chroniqueur sur France Bleu et ambassadeur du terroir, nous offre avec malice et bonne humeur "Son quart d'heure Charentais". Venez écouter et peut-être apprendre les mots, anecdotes et traditions qui font la singularité de notre contrée (15 minutes). Toutes les heures à partir de 10h15 sur inscription.

Jardin de la Sous-préfecture : Visite à thème : Découverte du château sous l'angle des apprentissages, thème des Journées du Patrimoine 2020. Toutes les heures à partir de 10 h (durée 25 minutes).

Piano Jazz et Tango avec Denis Lipper, pianiste, aux Carmes de 14h30 à 17h30 :
Son répertoire Tango et Ragtime avec : Maple leaf rag et entertainer : Scott Joplin ; Vie de chien : Charlie Chaplin ; Wild cat blues : Thomas Waller ; Ticotico : Zequinha Abree ; Tango : Albanie ; Tango provincial : Astor Piazzolla ; escorregando : Ernesto Nazareth ; Odeon : E.Nazareth ; Temptation rag : Henry Lodge ; Britannica rag : Winifred Atwell.

Animations et visites gratuites - Renseignements et inscriptions à l'office de tourisme de Jonzac : 05 46 48 49 29





Jonzac : Dépistage gratuit Covid-19 tous les mardis matin



Saintes : les Journées du Patrimoine samedi 19 et dimanche 20 septembre