jeudi 10 novembre 2016

Bonne nouvelle pour le Sud Saintonge : Le Syndicat intercommunal de Montguyon est sauvé !


Dans une communauté de communes de Haute Saintonge de taille XXL, le Le syndicat intercommunal de Montguyon, dont l'existence avait été remise en cause, poursuivra ses activités.

Suite à la rencontre des élus des Trois Monts avec Eric Jalon, préfet, et Elise Dabouis, sous-préfète de Jonzac le 22 septembre dernier à Saint-Martin d’Ary, la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale de la Charente- Maritime, réunie le 7 octobre, a donné son accord à la poursuite des activités du syndicat intercommunal des communes de l’ancien canton de Montguyon.
Après le décès de Francis Savin, le comité syndical, réuni le 26 octobre, a procédé à l’élection du bureau. Ont été désignés : Président : Alain Chiron, premier vice-président : Julien Mouchebœuf, second vive-président Rémi Berteau, secrétaire : Brigitte Quantin.

Les maires du Sud Saintonge réunis à Saint-Martin d'Ary
Mettre en œuvre un véritable projet commun de territoire

Faisant suite à la loi NOTRe et au comité de suivi du contrat de ruralité présenté par le Préfet à Saint-Martin d’Ary, le syndicat se définit aujourd’hui comme une structure intermédiaire entre les communes et la Communauté de Communes, respectueuse des compétences de chacune, ayant pour objet de contribuer à la cohésion des communes adhérentes, au développement, à l’attractivité du territoire.
Le Syndicat constitue une structure de réflexion, de concertation, de proposition, pour créer et gérer des services non assurés par d’autres structures. 
Ce syndicat, sous le nom de syndicat intercommunal de Montguyon, se donne pour mission d’apporter aux communes une expertise complémentaire et additionnelle par une compétence ressource interne et ayant recours aux compétences externes d’expertise et de conseil, et de coordonner les moyens techniques, humains et financiers pour mettre en œuvre un véritable projet commun de territoire, assurant la cohésion sociale, développant l’attractivité du territoire, garantissant l’accès aux services publics et au public face aux grandes mutations économiques, écologiques et sociales. 

Le Syndicat pourra donc créer et gérer des services auprès des communes, non assurés par d’autres structures, respectueux des compétences communales, coordonnés avec les compétences et les moyens assurés par la Communauté de Communes de Haute Saintonge.
Il animera la mise en œuvre des projets communs de compétence communale, et aidera les communes à conventionner entre elles ou auprès d’institutions et d’organismes sur les solidarités et la cohésion sociale, avec une action prioritaire aujourd’hui pour la mise en œuvre de projets de santé pour la réalisation à Montguyon et à Saint-Aigulin de maisons de santé pluridisciplinaire.
Il coordonnera l’action en faveur des investissements communaux, avec une attention particulière pour la future brigade autonome territoriale de la gendarmerie.
De plus, ce syndicat devra être porteur de projets renforçant les solidarités du bloc communal pour assurer le développement du territoire par une structure de réflexion et de concertation porteuse de projets auprès des institutions supérieures.
Il assurera la défense de nos territoires ruraux face aux forces centralisatrices générant la fracture avec le monde urbain.
Il veillera surtout à l’accès à tous aux services publics et au public en milieu rural en étant initiateur des projets locaux.
Il se fera porteur de projets auprès des autres structures supérieures, notamment auprès de la Communauté de Communes de Haute Saintonge.

Aucun commentaire: