samedi 17 septembre 2016

Mortagne : Quand Markus Fauvelle met la rouille dans tous ses états...

Quand tout "dérouille" autour de nous, il reste la rouille. Ouille, ouille, ouille, elle s'attaque aux bateaux, aux coques et à tout support qui l'attire comme un aimant. Elle n'est pas triste, la rouille, au contraire ! Le photographe Markus Fauvelle la déverrouille avec talent et la dépouille pour le plaisir de l'œil. Il présente «Résis’temps», une belle exposition à découvrir à l'atelier brocante de la Minoterie sur le port de Mortagne. A ne pas manquer !


Markus Fauvelle explique son travail : « « J’aime la couleur et la texture de la rouille symbolisant une trace de mon passé, mon attirance pour les terrains vagues de ma prime jeunesse où j’aimais déjà pousser les portes des usines ou maisons abandonnées, collecter les boulons rouillés accrochés aux herbes. Plus tard mon travail photographique sur les friches industrielles m’a fait découvrir un patrimoine abandonné qui a tant bien que mal résisté à l’usure du temps : gares chantiers navals, zones industrielles, là où la nature n’a pas repris tous ses droits. «Résis’temps» est mon témoignage. Les images présentées sont extraites d’un projet sans fin, elles sont sublimées par un procédé à haute plage dynamique donnant un aspect proche de mon imaginaire ».


 Son parcours : 

1968, à 11 ans, sa révolution est sa première photo obtenue grâce une boite à chaussures. Ce nouvel angle de vue fait partie dès lors de son existence. Diplômé en typographie, il part vivre à Heidelberg en Allemagne, où il apprend le métier d’imprimeur sur les traces de Gutenberg. Il se forme également au Photo-journalisme et fait ses premières armes au service édition du Quartier Général des Forces Américaines en Allemagne pour l’OTAN en qualité de Photo-Reporter. Plusieurs villes du Palatinat lui confieront de nombreux reportages dans le cadre des jumelages franco-allemands.
Très vite il met en place de nombreuses expositions signées Markus, le prénom que lui donnent ses amis d’Outre-Rhin et qu’il a adopté pour signer ses travaux. De retour en France, Markus accroche sa première exposition parisienne « Paris 13 Insolite», consacrée au 13ème arrondissement alors en pleine mutation ainsi qu’à la disparition définitive de ses vieux quartiers.
Le succès de cet événement générera de nombreuses propositions d’expositions et de couvertures photographiques.

1995, il crée sa plate-forme d’édition qui regroupe toutes ses connaissances des Arts Graphiques et de la photographie mais il continue de photographier sans cesse et étoffe ainsi sa banque d’images en vue de différents projets.

2008, rencontre avec Alexandre Romanes, poète et créateur du cirque tzigane qui l’accueillera chaleureusement dans sa famille pour son «immersion». Il a aussi la chance de croiser sur son chemin André Joseph Bouglione qui dirige le dernier cirque itinérant de cette famille en France. C’est ainsi que Markus sort son livre de photographies reprenant les moments forts du quotidien de cette dynastie. 2012, Markus expose chez L’Oréal l’ensemble de son œuvre.

Mai 2013, Markus expose à Paris 13 aux Frigos une rétrospective, 18 ans plus tard, de sa précédente exposition, invitant le public à constater les transformations flagrantes de ce quartier.

Mai 2014 après sa plongée dans le monde circassien Markus Fauvelle croise l’univers du tatouage. Son cheminement photographique le propulse dans la sphère personnelle et professionnelle des amoureux du tatouage, ce nouvel art qui réunit tous les âges et tous les profils de notre société. S’interrogeant sur cette décision de porter sur soi une oeuvre évolutive au fil des ans, il provoque alors de belles rencontres avec ces «galiéristes itinérants».

Mai 2015 Markus expose à Paris des images issues de son livre où il fait découvrir à 2500 visiteurs, l’univers d’un cirque et ses coulisses.

Avril 2016 Markus dédicace son livre et organise une conférence à Paris 15 pour le Printemps des Arts.

Mai 2016 Markus expose à Paris «Paris Fragments» 16 vues parisiennes issues de ses flâneries. Plus de 3000 visiteurs sur 48 h.

Juillet 2016 Markus expose à St-Palais sur Mer des images issues de son livre où il fait découvrir l’univers d’un cirque et ses coulisses avec des conférences et dédicaces

Septembre 2016 Markus expose à la Minoterie de Mortagne sur Gironde «Résis’temps» son travail sur la rouille et les friches industrielles.

Actuellement Markus Fauvelle travaille sur un important projet avec l’océan atlantique comme modèle et point de départ. Il y vit se partageant avec Paris.

1 commentaire:

Juste Fontaine a dit…

Bravo pour l'article et pour l'expo!