samedi 13 juin 2009

Antoine de Maximy :
Des histoires à dormir chez vous
Après Hollywood, il vise Bollywood…


Après avoir dormi aux Etats-Unis, Antoine de Maximy pourrait partir en Inde vivre des expériences irremplaçables dont il a le secret. Samedi dernier, il était l’invité de l’Espace Culturel du Leclerc où il a dédicacé son ouvrage « avant d’aller dormir chez vous ».
En soirée, à l’Atlantic Ciné, ce reporter, qui est à la fois ingénieur du son, cameraman et réalisateur, a répondu aux questions du public.




20 h 30. « Antoine, j’ai trois copines qui n’ont pas de places. Que faire ? ». Odile de Maximy se fait l’interprète de ses amies qui aimeraient bien assister à la projection du film "j’irai dormir à Hollywood". La salle de l’Atlantic Ciné est pleine, malgré ses 335 sièges sagement alignés devant la scène. « Elles auraient dû s’y prendre plus tôt » glisse son frère. Avant la projection, il a fait moult dédicaces. Fatigué, il se repose dans un fauteuil qui lui tendait les bras. Philippe Johan, responsable de l’Espace culturel du Leclerc, lui sert un verre. La discussion s’engage.

Son émission “j’irai dormir chez vous“ fait un tabac. Elle remue les Epeda et les duvets en montrant combien les facettes de l’hospitalité varient à travers le monde. «» Et pourtant, au début, elle ne valait pas un kopeck. Personne n’en voulait » plaisante-il.
Les kopecks, il s’en fout. Par contre, en homme d’action, il aime mener à bien ses projets. Ne tenant pas en place, il a trouvé des arguments. La série « fossile coincé dans une strate de l’ère secondaire » ne l’intéresse pas.

En fait, et même si le concept de l’émission repose sur cette fameuse nuit passée chez l’habitant, il y a fort peu de chance pour qu’il dorme chez vous deux nuits consécutives. C’est comme ça, il se lasse ! A moins qu’il n’ait un problème avec un camé (c’est arrivé au Québec). Dans ce cas, il retourne où il était la veille.

« Une femme t’avait plutôt tapé dans l’œil ? ». Antoine de Maximy se marre quand les journalistes abordent sa vie sentimentale. « Alors, t’es marié ? » demande Daniel Gimeno de France Bleue. « Je suis père d’une fille. Pour le reste, jamais pendant le service ! » répond l’intéressé en ménageant le suspense. Le reste se perd dans la bonne humeur de cette soirée. Elle ne fait que commencer.



Dormir, il en fait des histoires !

L’émission télévisée “j’irai dormir chez vous“ est suivie par une foule de spectateurs, jeunes et moins jeunes, qui découvrent les coutumes et usages des pays à travers les pérégrinations d’Antoine de Maximy. Le croirez-vous, il doit beaucoup à l’Armée où il travaillait à la section cinéma : « Je me suis engagé après le lycée ». Dans un premier temps, ses parents (tous les deux peintres) n’ont pas trop compris son choix, mais sans la Grande Muette, Antoine de Maximy - natif de l’Isère et parisien dans l’âme - n’aurait jamais filmé Beyrouth en guerre ou le conflit Iran-Irak (pour CBS).


Esprit ouvert et libre, il est à la recherche d’aventures originales qui le poussent à jouer avec le feu.
Quand rien n’est prévu, tout est possible... en respectant les limites car sinon, on se brûle les doigts. Son expédition underground dans Paris, de station en station de métro, fut aussi passionnante qu’accompagner des missions scientifiques : coucher sur le flanc d’un volcan, voguer en radeau sur la canopée des arbres, glisser dans un gouffre du Groenland en se disant « mais que fais-je ici ? ».


En 2003, le premier tournage de “j’irai dormir chez vous“ l’a conduit au Mali. « Pourquoi ? Parce que les gens n’y sont pas agressifs et qu’ils parlent français ». Ça compte !
Il a visité plus de trente pays et pas mal couché. De ses sorties nocturnes, il a rapporté des émissions qui captivent les Français. Aux Etats-Unis, il n’a pas fait recette chez les People. Il aurait pu oser chez George Clooney, mais son arrivée en corbillard, bien que repeint, a déconcerté les vigiles. Il n’avait pas rendez-vous ! Finalement, il a sympathisé avec un ex-agent immobilier ruiné, victime de la crise. Ils ont passé la nuit sur la plage.

Parmi ses souvenirs agréables, il évoque un moment magique au Cambodge : « je suis arrivé dans un village sur une petite moto. J’ai vu un homme sur une terrasse. Nous avons échangé un regard. Je ne parlais pas sa langue. Il a pris un instrument de musique et s’est mis à jouer. J’en ai fait autant ».


Sur la scène de l’Atlantic Ciné, Antoine unit le geste à la parole. Il joint ses mains sur sa bouche et en tire un son mélodieux. Didier Catineau, qui anime le débat, l’observe avec attention.
Antoine de Maximy est un séducteur, la communication n’est pas un problème pour lui. Il improvise, sonde et pousse ses pions sur le “mandala“ de l’existence. Pas besoin de sortir casqué, guindé et programmé ! Il l’a prouvé en arrivant à Roissy avec son matériel, mais sans destination précise : « je voulais un vol n’excédant pas cinq heures. Finalement, je suis allé en Grèce ».

Du rouge au jaune ?

Aujourd’hui, il aimerait bien faire une parenthèse : « j’irai dormir chez vous va prendre des vacances ». Il a besoin de respirer, sa façon à lui de se ressourcer. Ça tombe bien, France 2 lui a confié cinq minutes par jour pendant le Tour de France. Sur le principe des J.O de Pékin. Troquera-t-il sa chemise rouge pour un tee-shirt jaune ? On l’ignore, mais sa tenue en rouge et noir - chère à Jeanne Mass - est devenue célèbre : « je ne sais plus qui a choisi cette couleur. J’avais trois chemises rouges, il me restait à en acheter deux autres. L’investissement a été moindre ! ». Plus sérieusement, il estime qu’avoir des vêtements identiques facilite le tournage, surtout si des raccords sont à faire.


Parmi ses projets, il a en tête une fiction qui graviterait autour d’une table en formica, meuble égérie des années 70. Il lorgne également du côté de l’Inde avec une série qui s’intitulerait “j’irai dormir à Bollywood“. Caméra sur l’épaule, entre vaches sacrées, saris chatoyants, Bombay et Pondichéry ?...
On n’arrête ni le temps, ni la course d’Antoine de Maximy...



Photos 1 et 2 : Philippe Johan, Antoine de Maximy, Didier Catineau et Odile de Maximy. Cette journée avec Antoine de Maximy a été un succès. Sa venue est liée à sa sœur Odile, sculpteur à Saintes. Pour l’heure, il se repose dans le Midi avant de revenir à la télé. L’un des trois réalisateurs de “j’irai dormir chez vous“ est originaire de Rochefort. Il s’agit d’Emmanuel Priou, primé par l’Académie de Saintonge en 2008 pour le film “La marche de l’Empereur“.

Photo 3 : Question intime de France Bleue

Photos 4, 5, 6, 7, 8 : Dédicaces à l'Espace Culturel du Leclerc

Photo 9 : Agréable rencontre !

Photos 10 et 11 : la salle de l'Atlantic Ciné était pleine à craquer

Photo 12 : Antoine de Maximy et Didier Catineau, journaliste. Antoine de Maximy envoie des DVD aux personnes qui l’ont accueilli. Déception, elles lui répondent rarement...

Photo 13 : Antoine (50 ans) et sa sœur Odile : l’idée de “j’irai dormi chez vous“ remonte à l’enfance. A l’époque, leurs parents accueillaient de nombreuses personnes de passage. « Ils leur donnaient généralement ma chambre » souligne Odile qui n’en garde aucun ressentiment. Dernière enfant de la famille, ses trois frères l’ont entourée. « Elle n’a pas à se plaindre. Elle a été l’héroïne de mon premier film » déclare Antoine. Ils étaient tout jeunes à l’époque !

8 commentaires:

BACQUEY ANNIE a dit…

GENIAL ANTOINE DE MAXIMY, JE VOUS DIS "SALUT" car vous êtes hors du commun, un gars bien trempé, mais prudent, je ne rate aucun de vos documentaires de "j'irai dormir chez vous" et en + j'ai eu la joie de recevoir en cadeau votre livre "avant d'aller dormir à Hollywood" que j'ai déjà lu 2 fois de rang, + le dvd SUPER EXTRA un phénomène depuis tout petit j'ai lu, merci ANTOINE continuez à nous faire rêver!!!! MERCI MILLE FOIS

BACQUEY ANNIE a dit…

SALUT ANTOINE, et merci à NICOLE de nous faire partager son blog, je dis et je confirme qu'Antoine va ou il y est déjà dans son film sciences fiction ou en INDE? FORMIDABLE BAROUDEUR? MOI Qui ne peut bouger je bouge avec toi dans tes déplacements et tes idées formidables! si tu savais mais tu le sais combien je donnerai pour te rencontrer une fois ne serait ce q'une minute une bonne poignée de main bien franche comme ton fran parlé, tu es vraiment le type qu'on a envie d'écouter des heures mais tu as beaucoup de boulot alors BON COURAGE AMITIE et merci à NICOLE BERTIN

Anonyme a dit…

SALUT ANTOINE, et le tour de France,je ne t'ai pas vu, tu te fais rare, et ça me manques mais tu surbooké, merci à NICOLE BERTIN de me permettre de te poster un com car je ne sais pas faire un blog, eh oui, je ne suis pas dégourdie comme toi, alors quand tu le fais ce film qui te travaille les entrailles, peutêtre es tu entrain de rédiger le script, en tout cas, moi qui ne peut me déplacer, je visite tous les pays et je voyage avec toi!! merci encore et reviens vite je sais que tu ne réponds pas au com, mais j'attends comme PENELOPE, un jour peut être viendras tu à BORDEAUX et là, je veux le savoir car je me débrouillerai pour te voir MERCI ANTOINE, SUPER, GENIAL,GENTIL, mais toujours prudent MERCI ENCORE!!!!!et à NICOLE AUSSI

BACQUEY ANNIE a dit…

GENIAL ANTOINE DE MAXIMY, JE VOUS DIS "SALUT" car vous êtes hors du commun, un gars bien trempé, mais prudent, je ne rate aucun de vos documentaires de "j'irai dormir chez vous" et en + j'ai eu la joie de recevoir en cadeau votre livre "avant d'aller dormir à Hollywood" que j'ai déjà lu 2 fois de rang, + le dvd SUPER EXTRA un phénomène depuis tout petit j'ai lu, merci ANTOINE continuez à nous faire rêver!!!! MERCI MILLE FOIS

BACQUEY ANNIE a dit…

SALUT ANTOINE, eh oui toujours moi, merci NICOLE, j'ai voulu faire un blog mais apparamment cela n'a pas marché, et l'anonyme c'est encore moi (rires), je sais que tu lis en vitesse de temps en temps car tu vis à 200 à l'heure comme sur ta moto, fais attention à toi, tu as une grande fille!! alors quand te reverra - t- on , tu es vraiment une drogue pour moi, je ne peux bouger et ton visage, ta chemise rouge, tes histoires "à dormir chez nous" oh tu es super cool!! j'ai pas vu de chemise rouge dans le tour de france (lol) mais tu dois bosser sur une idée qui te ronge les neuronnes et tu vas nous sortir un film ou des émissions toujours aussi géniales, émouvantes, droles, et quelques fois tu fais gaffe, ah vivement que je puisse un jour te voir ne serai ce qu'une minute te serrer la main!! tu es hors du commun et tant mieux!! MERCI ANTOINE, avertis nous de ton retour je ne veux rien louper sacré ANTOINE MERCI DE TOUT COEUR !!!!

Anonyme a dit…

BONJOUR NICOLE ET ANTOINE, je suis impatiente de te retrouver et merci à NICOLE de me laisser poster les commentaires car je n'ai su faire sur GOOGLE et je pense qu'ANTOINE n'a pas que moi comme fans, j'admire que tu puisses partir été, hiver, en fait tu n'es jamais en vacances, et que tes emissions sont tellement agréables!! je ne peux m'empêcher de técrire car la solitude me pèse et lorsque je te vois, je me dis que j'aimerais faire ce que tu fais (qui doit être très fatigant, ) alors il faut bien que tu te poses un peu, ta soeur ODILE est formidable j'aime la scuLpture, j'aime beaucoup de choses mais irréalisables à cause d'une "saleté" qui m'invalide, mais heureusement que j'ai ton livre et dvds pour bouger devant ma tv!! MERCI REVIENS VITE ou donnes nous de tes nouvelles si tu en as le temps car je sais bien que tu es surbooké, je me permets de t'embrasser amicalement à bientot ANTOINE ET MERCI ENCORE

bacquey annie a dit…

SALUT ANTOINE ET MERCI NICOLE, toujours bacquey annie ou anonyme, je m'en fiche, je tiens à vous rempercier car je n'ai pas grand pouvoir de me déplacer ni de bouger, et ANTOINE surement en vacances ce qui est normal, me manque, à moins qu'il ne peaufine un film ou d'autres émissions, je t'en prie ne nous laisse pas tomber car je ne vais pas bien et j'attendrai des nouvelles aux infos ou autres pourvu qu'elles soient bonnes!! J'ai hâte d'avoir des nouvelles merci ANTOINE MERCI NICOLE je vous embrasse fort amicalement ANNIE

jean-michel Hermans a dit…

Sarviteur:
Antoine de Maximy a des attaches chez nous. Il a de la famille à Chaniers et sa nièce était au lycée Saint-Exupéry avec ma fille...