vendredi 15 février 2008

Branle-bas chez les patoisants : la guerre entre les Poitevins et les Saintongeais est déclarée...

Dans une longue lettre, Maryse Guédeau, responsable du journal Xaintonge, explique que les Poitevins sont en train de saboter le travail de reconnaissance du parler saintongeais.

Extraits :

« Depuis fin 2007, on assiste à un retour en force sur Internet du poitevin-saintongeais avec pour objectif à peine voilé : détruire la reconnaissance du saintongeais comme Langue de France qui a été acquise l’année dernière.
Ces actions sont le fait du noyau dur des Poitevins-Saintongeais qui ont du mal à faire leur deuil et surtout dévoilent leurs vrais visages que Jean-Michel Hermans dénonçait déjà il y a plus de qionze ans : ce sont des nationalistes poitevins aux ambitions impérialistes sans borne. Ainsi ont-ils leur drapeau, leur territoire les Charentes étant décrétées poitevines ainsi que le nord Gironde (Anjou et Périgord sont en cours d’annexion), et donc leur langue de Nantes à Bordeaux dite de Loire à Gironde, où le français n’est qu’un patois, le saintongeais à peine une variante et qui, pour les besoins de leur action hégémonique, s’est appelée poitevin-saintongeais pour mieux l’asseoir sur la région Poitou-Charentes.
Bien sûr, on peut sourire, d’autant plus facilement que le patois saintongeais a été sorti, grâce à Dieu par Paris, de cette lugubre histoire. Mais le groupe de Charentais qui suit cela depuis quelques mois, rit beaucoup moins.
Sous un anonymat qui ne dupe personne puisque les auteurs ont été parfaitement identifiés (on pourrait même dire sans risque que ce noyau dur émarge à l’Éducation nationale), nos dits-nationalistes couvrent Internet de leurs propos. Ils ont tous un point commun, ils sont fortement “musclés“.
Ainsi, ci-dessous, des sites, au titre enchanteur de Les Fachos Saintongeais, ont été ouverts. La communauté saintongeaise y est là, parfaitement insultée. Et encore, vous avez maintenant droit à une version édulcorée, Binusse et Jean-Michel Hermans étant intervenus pour faire retirer les propos les plus vulgaires.
Sur Wikipédia, l’encyclopédie libre que consulte en premier lieu tout internaute, les attaques sont permanentes. Sans cesse, nos poitongeais remettent que le saintongeais, c’est du poitevin. Des Charentais interviennent régulièrement, mais quand on fait saintongeais sur le net, on ne lit que Poitevin saintongeais. Le mot saintongeais ne remonte plus, saintongeais wikipedia n’est plus en première page et l’internaute n’a plus accès à l’info saintongeaise.
Enfin, naissance d’un nouveau site où l’on atteint les sommets avec bien sûr, suppression des cartes du mot “Saintonge“. Et là, on assaille à tout va, que ce soit le Ministère de la Culture, la Délégation générale des Langues de France, les Saintongeais et en premier lieu Jean-Michel Hermans, sans oublier Xaintonge.
Tout ceci est sans importance, direz-vous, à part un beau travail de sape qui ne permet plus aux Saintongeais d’être accessibles à l’international qu’offre le net...
Vous savez que pendant des années, nous avons lutté contre ce poitevin-saintongeais, dont chacun mesure bien aujourd’hui ce à quoi on a échappé. Mais notre groupe est fatigué, nous attendons la relève.
Voilà, Xaintonge voulait vous informer de ce qui se passe avant que vous n’en voyez passer d’autres. Vous dire que vous devez rester vigilants. Toute petite chose que vous pouvez faire est importante. C’est fragile ce qui a été gagné, alors, si vous aimez votre Santonie, il ne faut pas laisser des illuminés vous voler ses acquits.
Bon bin, bin à vous et asthiusez dau déranghement».

La suite sur www.cagouille.blogspot.com !

1 commentaire:

Martin tony a dit…

V'nez dont voére mon blog sus l'gabaye. www.monpatoislegabaye.blogspot.com

Vous s'rez la binv'nu.

Martin Tony