jeudi 28 mai 2020

Modalités de dépôt des candidatures aux élections municipales et communautaires

Par arrêté préfectoral en date du 28 mai 2020, le préfet de la Charente-Maritime a fixé les dates et horaires de prise des candidatures pour le second tour des élections municipales et communautaires du 28 juin 2020


Les déclarations de candidature doivent être déposées à la préfecture, pour les communes de l'arrondissement chef-lieu, ou à la sous-préfecture territorialement compétente, pour les communes des autres arrondissements, aux dates, heures et adresses suivantes :

- le vendredi 29 mai 2020 :

de 9h00 à 18h00

- le mardi 2 juin 2020 :

de 9h00 à 18h00 (délai de rigueur)

Le dépôt des candidatures ne pourra se faire le samedi 30 mai, dimanche 31 mai et lundi 1er juin.

1 – Pour les communes de l’arrondissement de La Rochelle

à la Préfecture de la Charente-Maritime

sur le site de la Cité administrative de Duperré, 5 place des Cordeliers

17000 LA ROCHELLE

2 – Pour les communes de l’arrondissement de Rochefort

à la Sous-Préfecture de Rochefort

21, rue Jean Jaurès

17300 ROCHEFORT

3 – Pour les communes de l’arrondissement de Saintes

à la Sous-Préfecture de Saintes

12 Place du Synode

17100 SAINTES

4 – Pour les communes de l’arrondissement de Jonzac

à la Sous-Préfecture de Jonzac

4, rue du Château

17500 JONZAC

5 – Pour les communes de l’arrondissement de Saint Jean d’Angely

à la Sous-Préfecture de Saint-Jean-d’Angely

28 Place de l'Hôtel de Ville

17400 SAINT-JEAN D'ANGELY

Les candidatures peuvent être déposées aux lieux et heures indiquées par les personnes suivantes :
• pour les communes de moins de 1 000 habitants (uniquement pour les communes pour lesquelles il y a eu une insuffisance de candidatures au 1er tour de scrutin : Nuaillé sur Boutonne, Saint Germain de Vibrac, Saint Martial, Sainte-Ramée) : soit par chaque candidat, soit par une personne désignée dûment mandatée,
• pour les communes de plus de 1 000 habitants : par le candidat tête de liste ou son représentant dûment mandaté,

Aucun autre mode de déclaration de candidature, notamment par voie postale, par télécopie ou par messagerie électronique n’est admis.

Au regard de la situation sanitaire liée au COVID-19, il est demandé aux candidats de prendre rendez-vous sur le module mis à dispositif sur www.charente-maritime.gouv.fr 

Les candidats venant déposer leur dossier devront porter un masque de protection.

Les candidats trouveront sur le site www.charente-maritime.gouv.fr, les guides à l’intention des candidats ainsi que les différents cerfas inscriptibles et mandats leur permettant de préparer leur dossier de candidature.

Par ailleurs, par arrêté du 8 janvier 2020, le Préfet de la Charente-Maritime a fixé le nombre de conseillers municipaux à élire et le nombre de sièges de conseillers communautaire à pourvoir dans les communes de moins de 1 000 habitants, ainsi que le nombre de conseillers municipaux et conseillers communautaires à élire dans les communes de 1 000 habitants et plus.

Ces deux arrêtés, ainsi que toutes les informations à destination des candidats sont consultables sur le lien suivant : 

http://www.charente-maritime.gouv.fr/Politiquespubliques/Citoyennete-Elections/Elections/Elections-politiques. 

La nouvelle porte d’entrée de l’église de Montendre

Quand vous entrerez dans l’église Saint-Pierre de Montendre, vous ne manquerez pas d‘admirer la nouvelle porte réalisée par un charpentier de talent, Hervé Charlassier


Très abîmée par les intempéries, la porte monumentale de l’église de Montendre présentait des signes de faiblesse. La municipalité que conduit Patrick Giraudeau a donc opté pour le renouveau de cet élément remarquable, travail qu’elle a confié à Hervé Charlassier.
Le bois, il connaît et c’est avec plaisir qu’il a entrepris ce chantier. Il a choisi un matériau exotique qui traverse le temps, l’iroko venant du Cameroun. Un clin d’œil au prédécesseur du père Bergson,  le père Hubert originaire de ce pays ! « C’est un bois imputrescible qui possède une forte densité. Il résiste aux intempéries et on l’utilise souvent dans la marine » explique-t-il. La porte est ornée de clous mariniers plantés selon une technique ancienne (selon l’intérieur et l’extérieur des parties), sans oublier des pentures ouvragées, les gonds et un verrou serrure.
Les portes situées de chaque côté ont également fait l’objet d’une consolidation et d’une restauration.

Un bel ouvrage à saluer que cette porte (du paradis, qui sait ?) qui symbolise la tradition des compagnons !


• Messe de la Pentecôte dimanche à Montendre : Rendez-vous à 10 h 30, office du déconfinement célébré par le père Bergson. N’oubliez pas votre masque.

Jonzac/conseil municipal : Christophe Cabri élu maire, Claude Belot premier adjoint

Claude Belot : « Je remercie les Jonzacais qui m’ont supporté aussi longtemps ainsi que tous les adjoints ! »

Christophe Cabri est le nouveau maire de Jonzac. Ayant ceint l'écharpe tricolore, il vit un moment exceptionnel en ce mercredi 27 mai 2020. Claude Belot conserve 
le poste de premier adjoint
Premier discours et feuille de route pour le nouveau conseil
C’est un moment particulier qu’a vécu la ville de Jonzac mercredi après-midi avec l’installation du nouveau conseil municipal élu le 15 mars. D’une part Claude Belot, maire depuis 1977, a passé le relais à Christophe Cabri qui devient premier magistrat et, d’autre part, l’ambiance, bien que chaleureuse, était différente des autres séances en raison du Covid-19. Contrairement aux habitudes, il y avait très peu de public et la salle de réunion avait été aménagée pour respecter les distanciations…

Drôle de période que cette épidémie de Covid-19 qui restera gravée dans les mémoires et a modifié la date d’installation des conseils municipaux élus au premier tour. A Jonzac, le 15 mars dernier, il n’y avait pas grand suspense. La seule liste en lice, conduite par Christophe Cabri, a remporté l’élection. Les semaines qui ont suivi, assorties du confinement, n’ont pas permis à cette équipe de s’installer officiellement. C’est donc mercredi 27 mai que le nouveau conseil a désigné maire et adjoints.

Premier acte de l'installation : Claude Belot accueille le nouveau conseil dans son siège de maire. Christophe Cabri occupe une table à proximité
Une disposition particulière de la salle en raison du Covid-19
Deux nouveaux élus, Christelle Pothier et Christophe Rodier
Gel hydroalcoolique, masques à l’entrée, espace entièrement aménagé, séparation entre les tables accueillant chacune un conseiller, "bonjour" de loin : rien, décidément, n’était comme avant. « Nous vivons une situation exceptionnelle de notre histoire. L’ambiance n’est pas à la joie et la population éprouve des inquiétudes plus ou moins fondées. Il est temps que la vie reprenne son cours » souligne Claude Belot. Au printemps, habituellement, les rues de Jonzac grouillent d’une belle animation. Les curistes sillonnent la cité, le casino bruisse de ses machines à sous et les Antilles arborent fièrement leurs bassins. Pour l’instant, le film du quotidien est en arrêt sur image, d’autant que si les commerces sont opérationnels, bars et restaurants attendent leur réouverture. « Ici, le virus a très peu circulé » précise l’édile, se référant aux informations de la Maison Covid-19 de Jonzac, supervisée par 22 médecins du secteur et le centre hospitalier.

Claude Belot : une longue carrière, de nombreux mandats dont la présidence du Conseil départemental et la mairie de Jonzac depuis 1977
« Depuis 33 ans, je vis cet engagement avec passion »

Sur l’estrade centrale, c’est la dernière fois que Claude Belot occupe son fauteuil de maire. A part une mandature entre 2001 et 2008 où, atteint par le cumul des mandats, Jean-Claude Texier l’a remplacé, il a toujours assumé cette fonction, élu premier magistrat de Jonzac en 1977. Seconde partie du XXème siècle, début du XXIème, l’eau de la Seugne a coulé sous les ponts et la commune s'est transformée avec la création de la station thermale, du complexe aquatique des Antilles et du centre des congrès.
Tout récemment, l'équipe municipale a été endeuillée par la disparition de deux personnalités attachantes et appréciées, Christian Balout, auquel le précédent conseil avait déjà rendu hommage, et Jean-Claude Arrivé « un autodidacte épris d’histoire qui savait beaucoup de choses ». Une minute de silence, empreinte de tristesse, est observée en sa mémoire.

Les pages se tournent et les générations se succèdent : « il faut avoir un projet pour la ville, imaginer son destin. Depuis 33 ans, je vis cet engagement avec passion et si je peux être encore utile, je travaillerai à vos côtés. En 2008, j’ai tendu le flambeau de la présidence du Conseil Général à Dominique Bussereau et aujourd’hui, j’agis de même avec Christophe Cabri qui s’est imposé à la mairie par son travail, sa présence et a conduit la liste aux Municipales de mars dernier. J’espère en la réussite de cette transmission. Etre maire de Jonzac, ce n’est pas seulement conduire les affaires de la cité, c’est aussi être reconnu par toute la Haute-Saintonge et que cette voix porte jusqu’à La Rochelle. Je remercie les Jonzacais qui m’ont supporté aussi longtemps ainsi que tous les adjoints ! » remarque Claude Belot.

Christophe Cabri avant son élection : une certaine émotion se lit sur son visage...
Pierre Piteau collecte les bulletins
Au premier plan, Madeleine Perrin et Christophe Gadras
Le dépouillement : 23 voix pour le nouveau maire, Christophe Cabri
Suit l’élection du maire. Un seul candidat Christophe Cabri, ex premier adjoint. Pierre Piteau collecte les bulletins tandis que Barbara Lachamp et Christine Joubert participent au dépouillement. Election à l’unanimité (23 voix). Idem pour les adjoints : sont élus Claude Belot, premier adjoint, Christel Brière (tourisme), Pierre-Jean Ravet (environnement), Annick Thibault (vie scolaire), Patrick Carré (travaux), Barbara Lachamp (commerce, cœur de ville). 23 voix pour la liste complète. « On se croirait en Union Soviétique ! » plaisante Claude Belot.

Second acte : Claude Belot transmet le flambeau de la mairie de Jonzac à Christophe Cabri

Parmi les conseillers nouvellement élus, Nicolas Belot, conseiller régional 
et fils de Claude Belot, et Catherine Catin
Christophe Cabri : Jonzac est en avance sur d’autres villes 

Le moment est venu pour Christophe Cabri de prendre place et de revêtir l’écharpe tricolore. Agé de 49 ans fêtés en mars dernier, le voici à la tête de la capitale de la Haute Saintonge. Occupant déjà les fonctions de conseiller départemental, il connaît les rouages de la politique.
Dans un discours chargé d’une émotion bien légitime, il rend hommage aux hommes qui ont compté pour lui : Claude Belot pour qui il demande une "standing ovation", l’ancien maire de Mortiers Georges Yonnet, Christian Balout et Jean-Claude Arrivé qui était « super motivé pour conduire l’université d’été et suivre les travaux du châtelet ».
Il salue ses colistiers : « Comme vous le savez, j’ai été sportif et l’objectif est de jouer collectif ». En effet, si le capitaine est important, toutes les personnes qui l’entourent ont un rôle à assumer : « je crois en vous, en nous. Actuellement, nous traversons une période difficile en raison du Covid-19 et je remercie les agents pour le travail accompli. Jonzac va de l’avant. Elle est en avance sur d’autres villes et cette avance, nous devons la conserver en montrant ce que nous pouvons apporter au renouveau de l’économie locale. Nous avons à réussir les échéances qui nous attendent dans les six ans à venir et contribuer à l’excellence régionale ». 

• Parmi les prochains sujets qu’étudiera le conseil : restauration du châtelet qui commencera en fin d’année (deux phases, travaux et scénographie), quatrième aile du cloître des Carmes, valorisation des eaux pluviales, candélabres, voirie, cœur de ville, base de loisirs avec rénovation du skate park, caméras de vidéo-protection, wifi public en plusieurs endroits, consommation énergétique des bâtiments municipaux, extension du chauffage urbain (zone Leclerc), lotissement Plein Sud (dernière tranche de 15 lots), installations photovoltaïques, troisième forage indispensable au fonctionnement des Thermes, réseau d’eau potable et assainissement.

Il y a du boulot sur la planche comme on dit ! La séance se termine par le verre de l’amitié et la traditionnelle photo de famille devant le château.

La photo du nouveau conseil municipal de Jonzac
• Première question à l’ordre du jour du nouveau conseil : Le renouvellement de l’autorisation des jeux à la société exploitant le casino de Jonzac, l’avis du conseil étant sollicité. Réponse positive à l’unanimité.

Composition du conseil municipal : maire Christophe Cabri, premier adjoint Claude Belot, adjoints Christel Brière, Pierre Jean Ravet, Patrick Carré, Annick Thibault, Barbara Lachamp, conseillers : Marie-Christine Nouguès, Michel Robert, Maïté Auboin Hannoyer, Julien Glémet, Hélène Dubus Héraud, Tuuala Lahdelma, Pierre Piteau, Madeleine Perrin, Nicolas Belot, Fabienne Richard, Christophe Gadras, Catherine Catin, Christophe Rodier, Christelle Pothier, André Beauffigeau, Christine Joubert.


Claude Belot, une longue route :

• Maire de Jonzac de 1977 à 2001 et de 2008 à 2020
 • Président de la Communauté de communes de la Haute-Saintonge depuis 1993
• Conseiller général du canton de Jonzac de 1970 à 2008 et président du Conseil général de la Charente-Maritime de 1994 à 2008
• Sénateur de la Charente-Maritime de 1989 à 2014

• Prochaine étape en juillet (lorsque le second tour des Municipales aura eu lieu), l’assemblée de la Communauté de Communes de Haute-Saintonge. Claude Belot, président sortant, devrait briguer un nouveau mandat.

© Nicole Bertin

Informations sur le second tour des élections municipales et communautaires

Les électeurs sont convoqués dimanche 28 juin prochain pour procéder au second tour des élections municipales et communautaires et élire les conseillers municipaux


Sur l’ensemble du département, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h.

Le second tour des élections municipales et communautaires se déroulera en Charente-Maritime dans 60 communes.

En effet, 403 communes disposent d’un conseil municipal au complet au premier tour et ont procédé à l'élection de l’exécutif communal entre le 23 et le 28 mai 2020.

Les conseillers municipaux élus au second tour éliront l’exécutif communal les 3, 4 et 5 juillet 2020. Les exécutifs des établissements publics de coopération intercommunale seront élus le 17 juillet 2020.

Les résultats sont publiés sur le site : https://elections.interieur.gouv.fr/municipales-2020/

Les étapes pour les candidats :

La période des dépôts de candidature se déroulera le vendredi 29 mai 2020 et le mardi 2 juin 2020.

Les listes définitives des candidatures seront publiées au plus tard le mercredi 3 juin 2020 et seront accessibles sur https://www.data.gouv.fr/fr/posts/les-donnees-des-elections/

La campagne électorale pour les candidats se déroulera entre le 15 juin 2020 et le 27 juin 2020 minuit (art.19 loi du 23 mars 2020).

Dans les communes de 1000 habitants et plus, les emplacements d’affichage sont identiques à ceux attribués lors du tirage au sort réalisé pour le premier tour par le représentant de l’État le 28 février 2020.

Les électeurs en Charente-Maritime

Nombre d’électeurs : 501 058 (après clôture des inscriptions le 7 février), dont 1681 ressortissants européens.

Un électeur peut donner procuration s'il ne peut se rendre au bureau de vote le jour de l'élection. L'électeur qui donne procuration désigne librement l'électeur qui votera à sa place.

Les procurations établies pour le premier tour restent valables pour le second tour. Il est toujours possible de faire procuration pour le second tour. L'électeur qui donne procuration doit remplir un formulaire disponible sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604, il faut le remplir et l'imprimer, puis le remettre en personne à la gendarmerie, au commissariat ou au tribunal. Le formulaire papier est également disponible à la gendarmerie, à la police ou au tribunal.

Les taux de participation en Charente-Maritime aux élections municipales

Les taux de participation en Charente-Maritime seront communiqués à l’issue de l’enregistrement des résultats provisoires.

    • Les taux de participation au élections municipales de 2020 au 1er tour :

    à 12h : 20,72 % ; à 17h : 42,27 % ; définitif : 45,85 %

    • Les taux de participation aux élections municipales de 2014 au 1er tour

        à 12h : 25,09 % ; à 17h : 52,39 % ; définitif : 65,09

    • Les taux de participation aux élections municipales de 2014 au 2ème tour

        à 12h : 20,78 % ; à 17h : 52,95 % ; définitif : 62,33 %

    • Les taux de participation aux élections municipales de 2008 au 1er tour

        à 12h : 25,51 % ; à 17h : 64,10 % ; définitif : 67,80 %

    • Les taux de participation aux élections municipales de 2008 au 2ème tour

        à 12h : 28,32 % ; à 17h : 63,23 % ; définitif : 66,87 %

Sainte-Colombe : Première messe après le confinement


S’associant à la messe chrismale célébrée en la cathédrale de La Rochelle par Mgr Colomb, les prêtres du doyenné, les Pères Sambou, Morandeau, Bergson, Coly, Genêt, Piazza et François Bouchet, diacre, ont célébré une messe lundi matin en l’église de Sainte-Colombe.
Pandémie oblige, les quelques fidèle présents ont adopté les gestes barrières, sans oublier le port de masques. L’émotion était grande car il s’agissait de la première célébration "officielle" après une longue période de confinement.

• La voix mélodieuse de Marie-Pierre Rejasse a accompagné cette messe

  
• Messe de la Pentecôte dimanche à Montendre : Célébration à 10 h 30 par le père Bergson. N’oubliez pas de vous munir d’un masque.